Slow life londonienne: Mes conseils pour appuyer sur pause

Souvent, quand on passe le cap de décider de venir vivre à Londres, et qu’on réalise son rêve, que l’on démarre cette nouvelle aventure pleine d’espoir, d’envies et d’objectifs, on se laisse emporter sans relâche par ce rythme de vie qui nous offre de belles récompenses autant qu’il nous mène la vie dure.

La vie à Londres est extraordinaire mais aussi difficile. Comme dans n’importe quelle autre grande capitale ou grande ville.

On ne veut rien rater, tout voir, tout entendre, tout découvrir, tout mettre sur les réseaux sociaux, avoir la meilleure carrière, décrocher le meilleur job, être entouré des gens les plus cools, être « cool » (Un concept TRÈS Londonien qui m’a toujours laissé mitigée et sceptique), avoir un super logement, vivre dans le meilleur quartier… Bref, rien que de lister tout cela m’épuise.

Alors oui, on s’épuise. Et on finit par ne plus vraiment en profiter.

Pour tenir le coup, il est important de recharger ses batteries de façon régulière et vivre un peu plus sur le concept de la « Slow Life« , un style de vie vers lequel  j’ai commencé à transitionner de façon assez naturelle depuis quelques temps.

Exactement comme nos téléphones, ou comme le moteur d’une voiture qui a besoin d’essence pour avancer.

En quasi 7 ans de vie londonienne, j’ai à peu près compris ce qui fonctionne pour moi, et il y a des astuces assez évidentes mais que l’on ne prend pas toujours le temps de considérer et encore moins de mettre en place.

La plupart peuvent s’appliquer à tous, où que vous viviez. Alors les voici.

Aller courir le matin très tôt

La recette miracle pour démarrer la journée sur de bonnes bases, dont j’ai déjà parlé précédemment, et que j’ai mis en place après la lecture de la technique du « Miracle Morning« . Particulièrement efficace et magique à partir d’Avril, quand le soleil se lève très tôt et que la lumière offre des couleurs dorées incroyables.

Si vous n’êtes pas trop footing, essayez quand même. Le plus tôt le mieux, car les gens se lèvent très tôt à Londres. Juste 10 minutes de footing dans le parc le plus près de chez vous changera considérablement la journée.

(Retrouvez aussi la liste de mes endroits préférés pour faire un footing à Londres)

Si courir ne vous tente vraiment pas, marcher 30 minutes au lever et absorber le calme, les sensations du jour qui se lève et la douce lumière fraîche sont aussi transformatifs et une très belle façon de démarrer la journée.

Ci-dessous, une des photos prises pendant le premier été où je me suis mise à courir le matin. J’étais complètement fascinée et absorbée par les couleurs dorées de la lumière.

footing matinal

Faire du yoga

Entre courir pour se défouler et accumuler quelques endorphines de bonne humeur et faire du yoga pour se calmer et avoir le corps et l’esprit clair, mon coeur balance. Du coup je fais les 2, qui se complètent parfaitement bien.

Ma routine est plutôt de courir le matin tôt pour démarrer sur de bonnes bases et de faire du yoga le soir pour se calmer et évacuer les tensions de la journée. Mais je fais le second souvent le matin aussi, quand il ne fait pas beau ou que j’ai déjà couru la veille.

Je ne vais pas vanter les bienfaits du yoga qui deviennent connus et évidents, mais l’avantage sur le running ou les sports plus intenses, c’est que le yoga n’abime aucune partie du corps, bien au contraire. Ses bienfaits passent par un travail physique via les postures mais aussi mentaux et respiratoires, grâce à une philosophie de vie plus douce et des exercices de respirations qui permettent toujours d’y voir plus clair.

J’aime tellement cette activité que j’ai démarré une formation pour devenir prof de yoga. (Et j’en reparlerai donc probablement plus par ici bientôt).

Marcher avant d’aller ou en rentrant du bureau

Souvent, j’essaye de partir 20 minutes plus tôt et de m’arrêter 3/4 stations avant pour finir le trajet à pied. Ça permet de réduire le temps passé dans les entrailles du métro, à se faire pousser ou écraser de bon matin, et d’ajouter quelques pas pour finir de se réveiller et/ou contempler la belle ville dans laquelle nous vivons.

De la même façon, quand je n’ai rien prévu, j’aime beaucoup marcher jusqu’à une station de métro beaucoup plus loin le soir en sortant du travail et finir en transport. Il n’y a rien de tel pour se vider la tête, surtout si la journée a été compliqué.

Où que vous travaillez, il y a toujours forcément un moyen d’ajouter quelques pas à votre routine. Et ne pas avoir le temps n’est pas vraiment une excuse, surtout quand il s’agit de prendre le temps pour se ménager et être plus efficace par la suite.

Se poser dans un joli café et laisser le temps défiler

Parfois on a juste besoin de se replier sur soi-même, dans un petit lieu cosy où on se sent bien et un peu protégé des aléas extérieurs. J’ai déjà listé mes « Happy Places » londoniennes ou j’aime me réfugier de temps en temps.

La liste a du s’allonger depuis, mais parfois, il suffit juste de se poser dans un joli café cosy, avec un bon bouquin, ou juste une chaise parfaitement située pour regarder les gens passer, savourer chaque gorgée de notre boisson choisie, laisser le temps défiler, et profiter de cet instant présent.

Et le choix de bonnes adresses est large. Quelques examples dans lesquels j’aime bien aller:

Coffee Works Project à Camden Passage (Angel)

Cafe Fleur Wandsworth

Jacob the Angel à Neal’s Yard (Covent Garden)

Common à Clapham Common

Flâner dans un parc

Même style, qui semble évident et qu’on oublie parfois souvent: Les parcs, et en particulier Hyde Park, qui est particulièrement agréable avant 10h du matin le week-end et que j’ai redécouvert complètement il y a quelques années. Peu importe celui que vous choisissez, il y aura toujours un banc, une chaise, un petit coin d’herbe pour passer un moment, couper et apprécier le luxe de pouvoir s’évader dans de tels endroits tout en vivant au coeur d’une si grande capitale.

Saint James Park et Greenwich Park sont aussi vraiment sympa pour se dépayser totalement.

Eviter le métro autant que possible

Facile à dire celle-ci. Et pourtant, il y a parfois quelques astuces auxquelles on ne pense pas forcément quand on est pris(e) dans le rythme à 1000 à l’heure de Londres:

– Privilégier le bus plutôt que le métro

– Essayer le vélo et découvrir la sensation de liberté de ce moyen de transport pas comme les autres

– Descendre quelques arrêts avant et finir à pied

– Eviter complètement le métro le week-end, quand on a plus le temps

Se forcer à ne rien faire certains week-end

Celle-ci semble facile et pourtant je la trouve toujours très difficile à mettre en place. Surtout quand on vit en coloc, ou qu’on est hyper connectés, et qu’il est plus difficile de ne pas se comparer aux autres ou de se laisser tenter par la multitude de choses à faire à Londres.

Pourtant, il est indispensable de prendre du temps pour soi, et de laisser son corps au repos régulièrement.

N’avez vous jamais ressenti cette sensation d’être parfaitement reposé le lundi matin quand vous avez passé un week-end à ne rien (ou peu) faire?

Cuisine pour la semaine, alimentation équilibrée, meditation, séance chez le coiffeur, manucure, lecture d’un bon bouquin, un bon film. Des activités calmes et efficaces pour bien recharger ses batteries physiques et mentales.

Partir faire une balade londonienne. Seul ou accompagnée.

De préférence seul(e) et dans un quartier très différent, bucolique et qui fasse un peu rêver, pour se transporter ailleurs.

Les rues aux couleurs pastels de Primrose Hill, les belles maisons et grandes allées de Clarendon Cross, les berges de la tamise de Battersea à Putney, le canal le long de Little Venice ou les ruelles derrière Islington sont des examples parfaits pour s’évader et recharger ses batteries londoniennes.

D’autres idées dans la liste de mes balades londoniennes préférées.

Mettre en place des rituels et routines

Les rituels nous permettent d’apporter un peu de structure dans un univers un peu chaotique où tout change très vite. Ils désengorgent certaines parties de nos cerveaux, en ayant à penser à un peu moins de choses.

Dans le rythme de la vie londonienne qui est naturellement intense, et riche en changements, défis et  questionnements, il est d’autant plus important de s’apporter un peu de structure pour se sentir un peu plus en paix et plus rassuré.

Il suffit parfois de commencer avec un petit changement pour mettre en place une routine qui nous convient:

10 minutes de sport le matin? 10 minutes de marche pendant la pause dej? Un repas du midi fait maison et plus équilibré? Ou justement pris dans notre endroit préféré tous les vendredi midis? Un catch up entre amis tous les mois? Une activité qui nous fait du bien?

Les routines matinales sont devenues très à la mode et ce n’est pas pour rien. Démarrer la journée un peu plus tôt avec quelques rituels que l’on a sélectionné et qui nous font du bien et particulièrement transformatif.

Découvrir de nouvelles super adresses régulièrement

Pour décompresser, il faut aussi parfois savoir éveiller ses sens et ne jamais cesser de s’émerveiller. Et pour cela notre belle capitale a le mérite d’offrir une très belle sélection d’adresses et lieux exceptionnels. Qu’il s’agisse d’un super restaurant, d’un bar à la vue incroyable, une comédie musicale, d’une experience différente ou insolite, il faut aussi se faire plaisir aussi souvent que possible.

Quelques articles du blog sur le sujet:

Mes bonnes adresses à Londres 

Les meilleurs bars à vue à Londres

Kinky Boots, la comédie musicale qui donne la pêche!

Découvrez aussi de nouvelles adresses, lieux et recommendations sur mon City Guide sur Instagram:

My London City Guide

Limiter son utilisation des réseaux sociaux

Celle-ci est valable pour tous, où que vous viviez, mais vivre dans une grande ville où tout est connecté, instagrammable et variable intensifie grandement nos utilisations des réseaux sociaux.

Pour cela, personnellement, j’ai instauré quelques règles:

– J’ai complètement désactivé Facebook et n’utilise qu’Instagram

– Je dors en mode avion

– Je ne touche pas mon téléphone avant d’être dans les transports le matin

– Je le remets en mode avion vers 21h30 le soir (Aussi souvent que possible)

– Je ne me sers jamais de mon téléphone en marchant (Horreur grandissante des « iphones zombies ».)

– J’essaye d’éviter de regarder les « insta stories » que je trouve particulièrement hypnotisantes et anxiogènes

J’ai mis ça en place depuis une sorte d' »overdose des réseaux sociaux » il y a 3 ans. Ce n’est pas toujours parfaitement respecté, mais ça fonctionne pas mal!

Quitter Londres régulièrement

Et quand on vit une vie d’expat comme nous, les Français à Londres, on a souvent la chance de pouvoir rentrer faire un break dans notre beau pays. On est pas loin, il y fait souvent meilleur, et la différence culturelle est telle que de rentrer en France c’est toujours l’occasion de faire le plein de bonnes choses et de famille et amis proches. Pour ma part, je n’ai jamais trouvé mieux pour recharger efficacement mes batteries que de rentrer régulièrement chez mes parents.

Londres est aussi incroyablement bien connecté avec le reste du monde et il est particulièrement facile de voyager. Voyager n’est pas forcément la solution miracle que l’on croit, mais changer d’air ce serait-ce que pour quelques petits week-ends en Europe ou ailleurs fait aussi souvent apprécier la qualité de notre vie londonienne.

Toulouse Plane1000x749

Elodie

Elodie, happy "French londonienne" for almost 4 years. I share my London discoveries, expat life thoughts and reflexions on beeing a 30 year old. “Les petites joies de la vie londonienne” means “The little joys of London” so let’s make sure we make the most of this incredible city.

Commentaires (1)

  • Avatar

    Michèle

    Hello Elodie, j’adhère tt a fait à cette nécessité de se recentrer :j’ai tjrs détesté ‘attaquer une journee de travail stressant sans avoir pris le temps de m’ adonner à une routine bienfaisante avant, j’ai appris a lâcher prise par rapport a la frenesie de sorties induite par la crainte de rater quelque chose ds l’offre abondante que propose mme ma petite ville de province, et les moments de pause sur un banc au bord de l’eau, avec un bon bouquin ou de la bonne musique ds les oreilles, ou juste en contemplation de la rivière ou des arbres sont un vrai ressourcement… on se perd à se disperser tous azimuts, et l’évolution que tu evoques ne me surprend pas.. Je te lis avec tjrs autant de plaisir..

    Répondre

Laissez un commentaire