Londres

Missing the London life

Je comptais appeler cet article “10 trucs londoniens qui me manquent”. Et puis je n’ai pas réussi à m’arrêter. La liste s’est dressée toute seule. Bon ok, certaines choses sont probablement impossible à réaliser en ce moment.  Mais elles le seront à nouveau bientôt. Et elles me manquent quand même. C’est une liste non exhaustive et un peu perso mais dans laquelle un bon nombre d’entre vous se reconnaîtront surement aussi. (Surement même si vous vivez à Londres en ce moment du coup). N’hésitez pas à ajouter les vôtres en commentaires.

On m’a encore dit aujourd’hui que même 5 ans après, la ville ne s’oublie pas et nous colle à la peau. J’aime beaucoup là où je suis, et le contexte est compliqué partout, mais de temps en temps, ça ressort. C’est comme si on m’avait arraché le coeur. Et que je respirais un peu moins bien. Comme si on m’avait un peu forcé à quitter un amour solide sans pouvoir le revoir ou lui parler.

Je commence à me demander à quel moment j’arrêterai de ressentir cette pointe de tristesse et ce manque viscéral de cette ville qui semble vraiment nous marquer au fer rouge pour un long moment et met souvent le bazar dans ma tête déjà en “lockdown down“.

Et en même temps, ce sont exactement ces sensations d’émotions vives et intenses que nous venons chercher en ce confrontant à la vie d’expat. Je suis trop heureuse d’avoir Londres dans la peau. Elle me manque juste beaucoup, beaucoup en ce moment.

Et en particulier:

  • Passer le dimanche sur Columbia road (Je fantasme beaucoup dessus alors que je n’y allais pas si souvent que ça non plus!)
  • Toutes mes bonnes adresses pour bruncher à Londres
  • Le Sweet Betty de Juliet’s Quality Food à Tooting ou Milk à Balham
  • Balham. Et Clapham the old town
  • Les cours de Hot Yoga de Yogahaven à Clapham et cette sensation de libération unique après un cours
  • Et ceux de Triyoga à Soho
  • Tous mes studios de yoga locaux à Wandsworth (Dont un qui n’aura pas tenu le choc malheureusement)
  • Et (un dernier) les cours de Fat Buddha Yoga depuis les spots les plus incroyables de Londres (Notamment le dernier fait en haut du coq d’argent au lever du soleil)
  • Les ambiances des cafés australiens et Néo Zélandais
  • Les marchés extérieurs, et surtout Maltby Street Market et Broadway Market
  • Passer à l’improviste chez Lili à Pimlico (Ma première coloc et mon premier quartier)
  • le burger classique de chez Honest Burger (pour les rares moments d’exceptions viande rouge)
  • Pret à Manger et Itsu ( I know..)
  • Mes cours de yoga du samedi matin avec Swedish Fit
  • Et tous les cours + afters au pub avec la team Swedish Fit
  • Et la routine du samedi de passer au Canopy Market ou à Coal Drops Yard pour souvent finir par une balade le long du Regent’s canal
  • Le canal. Surtout la partie de Angel à Hackney
  • La mode. Les gens stylés. Le style. Pas de style. Les couleurs. Les imprimés
  • Pouvoir aller au shop du coin en pyjama le dimanche matin sans se faire juger
  • Tous les parcs. Mais surtout le gigantesque Hyde Park. Et Wandsworth Park, près de là où je vivais. Sans la foule, mais avec la vue sur la Tamise et la City au loin
  • Faire du vélo à Londres. Se sentir libre au milieu de ce décor presque irreel.
  • Les longs footings du week-end qui se terminaient parfois au Pear Tree Cafe
  • Les Pimm’s en terrasse des jolis pubs l’été et les Sunday Roast au chaud l’hiver
  • Prendre un flat white à emporter comme si c’était la chose la plus évidente à commander
  • Bloguer depuis les coffees shops de South London le week-end
  • La culture ecolo et vegan et son côté “cool et trendy”
  • Les plats veggies et vegan délicieux, variés et dispo partout et facilement (Hello les vegetarian sausages de Linda McCartney!) sans que ce soit un “endroit spécial”
  • Sauter dans un bus et se laisser porter jusqu’à Notting Hill
  • Être toujours autant émerveillée par Primrose Hill après toutes ces années
  • Faire une descente shopping sur Oxford Street après le boulot.
  • Farringdon. Et Soho. Et Clerkenwell.
  • Rejoindre mes copines pour boire des verres sur des rooftops ou au Shard ou Duck and Waffle ou autre bar à vue incroyable après le travail. Normal.
  • Mes copines. Et copains. Tous mes amis. Inutile de préciser, mais je laisse cette liste être la plus spontanée possible.
  • Aller faire du HiiT et du “Lift and Row” chez Core Collective avec ma copine coach Anna les mardis sois
  • Les salles de sport et studios de yoga trop stylés et desquels on ressort toujours si transformés
  • L’énergie du matin. Partout. Et très tôt
  • Les ambiances de village de Clapham Junction et Wandsworth Town
  • La vie de quartier
  • Les sensations des retours en France, si intenses et heureuses
  • Le spectacle ambiant assez incroyable pendant les fêtes de fin d’années. Et surtout Seven Dials.
  • Célébrer Guy Fawkes le 5 Novembre
  • Ce blog. Qui me manque vraiment beaucoup. Et que j’ai très hâte de réactiver quand les retours et week-ends à Londres seront plus réguliers
  • Cette sensation d’appartenir à une ville si incroyable et unique 
  • Etre une expat avec tous les challenges et expériences que cela comporte
  • Se sentir vivante dans ce contexte
  • Être Londonienne

Histoire de finir en beauté, quelques unes de mes photos préférées

2 comments
  1. Tellement vrai ce pincement au cœur qui subsiste! Déjà 4 ans ici que nous avons quitté Londres. On essaye d’y retourner en vacances quelques jours chaque année mais avec ce Covid pas en 2020 et pour 2021 cela semble compliqué
    Nous adorions nous balader le long de la Tamise, mais aussi à Camden, Hampstead, Queens park et les pubs avec les amis! Découvrir les mews cachets..Nostalgie de fou, surtout en ce moment!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like