La randonnée de Trolltunga et 3 jours incroyables en Norvège

En général, mes voyages riment avec flâneries, soleil de préférence et surtout visites de grandes villes. Ces dernières années, j’ai un peu arpenté la plupart des capitales Européennes avec bonheur. Et puis depuis que j’ai passé le cap des 30 ans, je me prends à des envies de nature, d’espace et challenges plus intenses.

Alors quand ma copine Hélène m’a proposé un long week-end de 3 jours en Norvège pour faire la « randonnée de Trolltunga » en janvier, j’étais d’humeur très optimiste et j’ai dis ok assez vite.

Un nouveau pays, un nouveau challenge un peu sportif, un groupe international composé de nouvelles têtes. L’occasion était trop belle.

Je ne m’étais DU TOUT rendue compte dans quoi je me lançais.

La dernière fois que j’ai du faire une randonnée digne de ce nom, avec équipement et décor de montage, ça devait être dans les Pyrénées avec mes parents. Avant mes 15 ans donc. Et je doute de l’intensité de la chose.

En me rendant compte de ce dans quoi je mettais les pieds, quelques semaines avant, je me suis un peu mise à flipper, il faut bien le dire. Mais comme je m’en doutais aussi, c’est probablement le plus beau « court voyage » que j’ai fait de ma vie! Oui, oui.

3 jours en Norvège

Londres > Stavanger

Fin janvier, l’idée a commencé à naître. Environ £100 Aller Retour pour des billets Londres > Stavanger avec Norwegian Airlines pour le dernier week-end de mai, connu pour être LE week-end où les londoniens profitent du lundi férié pour partir changer d’air. Aucune raison de ne pas sauter sur l’occasion. Le voyage était réservé.

Norwegian Airlines déssert très bien les pays scandinaves de Londres pour des tarifs souvent très intéressants.

Vendredi 26 mai, nous voilà donc en partance pour Stavanger, dont je n’avais absolument pas entendu parler auparavant. C’est la 3ième plus grosse zone urbaine de Norvège, et la 4ième ville du pays, qui se compose d’environ 130 000 habitants.

La ville est surtout connue pour la fameuse randonnée de Trolltunga, ou autres spots magnifiques, mais la région toute entière est d’une beauté surprenante.

Le premier soir, nous sommes restés dans un air bnb près de l’aéroport. Accueil chaleureux et local garanti. Rien de tel que de se réveiller chez des locaux, avec un soleil pareil entourés d’espace, de lacs et de montagnes. Le kif.

3-jours-en-norvege-1

On prend vite la route pour se rapprocher de Odda, la petite ville la plus proche de la randonnée.

La journée sera ponctuée de pique niques improvisés au bord de l’eau, traversés de Fjord en Ferry, verdure et grands espaces à perte de vue, cascades gigantesques, et d’une nature d’une beauté époustouflante.

J’avais un besoin fou de déconnecter et oublier quelques péripéties récentes. Je n’aurais pas pu trouver meilleur endroit.

La Norvège commençait déjà à avoir une sorte de pouvoir régénérant.

Norway-1

Norway-2

Norway-5

Norway-7

Norway-8

Norway-10

Norway-11

Norway-12

Odda

Après une journée à rouler et s’arrêter profiter des spectacles qui s’offrent à nous, on part en repérage à Odda, petite ville aux airs de carte postales. La vue principale avec le lac et les maisons colorées est absolument splendide, mais le reste de la ville assez petit. Tout est fermé, on flâne alors un peu avant de repérer un petit coin de nature dans lequel on terminera cette journée aussi simple qu’assez extraordinaire.

Une rivière, un grand ciel bleu, de l’herbe, quelques bières et un super groupe. Que demander de plus?

Norway-13

Norway-14

Norway-15

Norway-16

3-jours-en-Norvege-Odda

Norway-17

Norway-21

Norway-20

Norway-22

Norway-23

Le bonheur. N’est ce pas Nico? ;)

La journée se terminera un peu plus loin, par un joli coucher du soleil depuis nos « appartements » réservés pour être le plus près possible de la randonnée.

Il est quasi 23h et le coucher du soleil ressemble à ça:

Norway-25

La randonnée de Trolltunga

Deuxième journée. Les choses sérieuses commencent.

Debout à 6h, il est recommandé de démarrer la randonnée de Trolltunga le plus tôt possible. La marche totale est estimée à 8-10h aller retour. Le plus tôt le mieux donc.

Mon expérience personnelle et récente en randonnée se résumait jusqu’alors à la longue balade le long des Falaises des Seven Sisters. 22 km le long de la manche, j’étais plutôt fière de moi et je me disais que je pouvais forcément refaire les 22km Aller-Retour de Trolltunga.

C’était sans compter sur le dénivelé, les rochers, et surtout. La neige. Beaucoup, beaucoup de neige.

Les semaines d’avant, mes acolytes du week-end ont commencé à suivre les dernières info de Trolltunga. Les sommets étaient encore très enneigés. Il était clairement déconseillé de la faire sans un guide expérimenté sachant qu’il n’y en avait aucun de dispo. Dans un groupe de 7 composé de 5 garçons et 2 filles, devinez qui l’emporte? Les garçons veulent quand même le faire, guide ou pas.

C’est à peu près là que j’ai commencé à flipper. Je me suis mise à lire pas mal de blogs et sites qui décrivaient tous l’expérience comme fabuleuse, mais dure. Tous parlaient du premier kilomètre extrêmement pentu et glissant, de certaines montées plus difficiles que d’autres, de la forte possibilité de neige en effet jusqu’en Juillet,  de l’importance de l’équipement, et de la beauté époustouflante du point de vue. Certains l’ont même décrite comme l’un des plus beaux spots de leur vie de randonneur / voyageur.

Ils avaient tous raison.

Tout le long de la journée, je me suis félicitée de m’être remise au sport ces derniers mois et surtout au running – Je n’ose même pas imaginer dans quel état j’aurais fini la rando sans mon nouveau souffle. Mais je n’ai pas cessé d’être trop heureuse d’être là, à ce moment précis.

Norway-26

Norway_28

Norway_32

Les premiers pas sont en effet assez brutaux. Il n’aura pas fallu moins de 5 minutes pour que l’on (enfin, je) soit essoufflé. Ça commence fort. 500 mètres plus loin, on fait notre première pause et notre première photo de groupe. On oublie qu’il nous reste 10.5 km à faire, mais surtout, on profite du paysage qui pour le coup est très vite impressionnant. La récompense après l’effort soudain.

Norway-27

Le plus dur semble passé, on reprend donc de plus belle pour ce qui est probablement l’une des plus belles parties de la rando, entre sol sec, rivières qui sortent de nulle part, et le spectacle autour qui ne cesse de devenir de plus en plus impressionnant.

Randonnée-de-trolltunga-2

Norway_34

Norway_35

Norway_36

Norway_38

Et tout à coup, les choses sérieuses commencent… Voilà la neige…

Norway_39

Norway_40

Randonnee-Trolltunga-2

Norway_41

La photo du dessus résume bien les 2 dernières heures de marche.

Certains endroits semblent interminables, mais le décor suffit à nous remémorer pourquoi nous sommes là. On avance, on ne sait plus trop ni où, ni pourquoi parfois d’ailleurs, mais on est trop contents d’y être.

Les paysages un peu fous se succèdent, on marche, on marche et la première superbe surprise apparaît. Une sorte d’avant goût de ce qui nous attend au sommet.

Norway_43

Norway_45

Norway_46

On continue d’avancer, les derniers kilomètres ne sont pas particulièrement faciles, mais la découverte de ce spectacle auquel on pense depuis des semaines est proche. De temps en temps, je me dis qu’il va falloir TOUT REFAIRE! Mais j’évite d’y penser. Après tout, pourquoi gâcher un moment de bonheur qui approche? De toutes façons ce n’est pas vraiment comme si on avait le choix.

Et puis soudain…

Norway_47_BAN

Surprise. Nous y sommes.

Pour tout vous dire, je ne m’étais même pas vraiment rendue compte que nous y étions. J’ai pris quelques secondes pour réaliser, en me demandant si le google et Instagram intensif de ces derniers jours n’avaient pas un peu ruiné la surprise. Impossible. Heureusement que la réalité est encore bien meilleure que la vie digitale.

On a fait un énorme stock de souvenirs, photos, chacun fait sa pause sur le rocher, on profite d’un énième « pique nique avec vue », avant d’attaquer le retour sous un grand soleil.

Randonnée de Trolltunga

Norway_49

IMG_8814_Fotor

3-jours-en-norvege-3

Trolltunga-break-

Norway_50

Pour la descente, j’ai peu pris la peine de sortir mon appareil photo. Le début du retour m’a paru plus simple, mais la fin ne semblait jamais s’arrêter. En même temps, le temps était fou, l’ambiance au top, le paysage encore plus beau. C’était ce genre de moment dans lequel on profite à fond du présent et on oublie vraiment, vraiment tout le reste.

Les derniers mètres étaient un mélange de bonheur, ras le bol, joie, rires nerveux mais heureux, blagues d’adultes qui ont soudainement régressé en enfance, et surtout, euphorie.

Il existe un trajet plus facile, par lequel les guides semblent passer, mais en même temps, pourquoi faire une telle randonnée pour choisir l’option facile?

Le kif du retour, c’était d’être tous ensemble d’une part, et de troquer les chaussures de rando pour des baskets toutes légères et les couches de mini pulls et manteau pour un simple t-shirt. Le bonheur tient vraiment à peu de choses bien souvent.

Le soir même, nous avons loué un adorable Air Bnb dans le petit village de Sand, à 2 heures de route. Pas trop loin de la rando ni de l’aéroport. Il y en a pas mal autour, et la conclusion globale du séjour, c’est que c’est le meilleur rapport qualité/prix/confort pour un groupe.

On a tenté de se faire beaux et de faire une soirée à l’anglaise, avant de finalement bien s’écrouler dans notre petit nid douillet et de se réveiller dans un autre petit coin de paradis.

Notre dernière matinée a eu lieu sur cette jolie table au bord d’une rivière avec vue sur la montagne.

Norway_51

Mes conseils de randonneuse junior

Si vous êtes un pro du sujet, vous pouvez certainement éviter ce paragraphe.

Cependant, si comme moi vous êtes plus du style à privilégiez des vacances qui consistent à boire des cocktails à Barcelone, flâner dans les jolies rues de Copenhague, profiter du soleil de Marrakech ou bien tout simplement, passer un week-end à Londres. Si pour vous aussi, choisir une paire de chaussures de randonnée semble être un challenge au moins aussi intense que l’idée de faire une telle rando (Quand bien même vous vous rendiez compte de ce dans quoi vous vous embarquez…), si ça vous fend le coeur de dépenser le budget ZARA du mois chez Sport Direct ou Décathlon pour investir dans un « bon manteau imperméable » – ou pire, un PANTALON DE PLUIE, et enfin, si vous êtes un peu nerveuse du total look rando, alors oui, je peux vous aider.

Pour ma part, j’ai foncé chez Sport Direct et envoyé chaque « élément » en photo à mes copines pour être sûre. Avant de devoir y retourner car j’avais vraiment acheté n’importe quoi.

D’une part, à refaire, j’irais direct chez Décathlon seulement. (Inutile de s’étaler sur le service lamentable de Sport Direct.) Il y en a 2 (au moins) à ma connaissance à Londres. Un à Wandsworth et un à Canary Warf. Rapport qualité/prix imbattable d’une part, et d’autre part, ça fait bien plaisir d’aller chez « Décat ».

Pour résumer, voici tout de ce que j’ai appris et la liste des choses à ne pas oublier – Parce que voyez vous, aussi stupide cela semble t-il, je n’avais PAS DU TOUT pensé à tout ça avant de vraiment me pencher sur le sujet.

  • Manteau waterproof indispensable. Privilégier quelque chose qui vous couvre bien
  • Chaussures de rando ET waterproof absolument indispensables. C’est le secret et la base d’une telle randonnée qui se passe bien. J’avais vraiment très mal au coeur pour les gens croisés en baskets ou Stan Smith. Outre le fait que je les trouvais ridicules, ils ont vraiment vraiment du passer un mauvais moment – J’admire tout de même la ténacité de faire une telle marche avec de telles chaussures ceci dit.
  • Prévoyez 2/3 paires de bonnes chaussettes de rando dans votre sac à dos
  • Des pansements anti ampoules 
  • Des snacks énergisants – Excellentes excuse pour manger du sucre sans modération
  • Plusieurs épaisseurs, des plus légères aux plus chaudes
  • Lunettes de soleil 
  • Crème solaire
  • Petit appareil photo pratique à utiliser et à sortir / rentrer
  • Des mouchoirs, car l’option toilettes et salle de bain ne sont pas vraiment inclus sur le trajet…
  • Mieux vaut être habitué à faire un peu de cardio
  • Le plus vous êtes le mieux. Non seulement, c’est cool de faire la randonnée à plusieurs et de varier les conversations mais aussi c’est vraiment top de partager le moment et la découverte.
  • Partir tôt le matin pour être tranquille côté timing
  • Se loger près la veille pour maximiser un bon sommeil
  • PROFITER de chaque instant.

Logement

Côté logement, nous avons privilégié des Airbnb et c’est de loin le meilleur moyen de se loger pour pas cher et confortablement pour un groupe, surtout après un tel effort. Les norvégiens semblent plutôt habitués à louer tout ou partie de leur maison dans ce type de région où les activités d’extérieur sont fréquentes.

Réservez votre Air Bnb

Economisez 34€ sur votre première réservation avec Airbnb

Itinéraire

Notre itinéraire

Enfin, pour vous rassurer (et rigoler aussi) si vous flippez un peu, vous pouvez lire cet article. Si la blogueuse a pu le faire dans sa situation, après tout, tout le monde peut le faire aussi!

Petite dédicace à mes acolytes, équipe de choc pour une première aventure du type. ♥

Related Posts

by
Elodie, happy "French londonienne" for almost 4 years. I share my London discoveries, expat life thoughts and reflexions on beeing a 30 year old. “Les petites joies de la vie londonienne” means “The little joys of London” so let’s make sure we make the most of this incredible city.
Previous Post Next Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 shares
A propos

Les petites joies de la vie londonienne

Bonnes adresses à Londres, balades, découvertes, conseils pour s’installer à Londres, vie d’expat et blog lifestyle.