Annabelle, French londonienne à 1000 à l’heure

La French londonienne du mois de septembre est un peu en retard, mais ce n’est pas de sa faute, c’est surtout de la mienne. Et pour le coup, cette londonienne là ce n’est pas le retard qui la caractérise, mais plutôt son dynamisme et sa vie à 1000 à l’heure. C’est à Camden qu’Annabelle a proposé que l’on se retrouve. Un quartier bien à l’image de la personnalité déterminée et aux 1000 facettes de notre French Londonienne de septembre. Et encore une fois, cette petite rubrique mode/lifestyle aura été l’occasion d’une belle rencontre et d’un nouveau portrait qui ne vous laissera surement pas indifférent.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Annabelle, portrait

Annabelle, c’est la copine hyperactive qu’on aimerait toutes avoir et une jeune femme confiante et déterminée, le genre de personnalité fascinante qui arrive à transmettre son énergie et sa motivation.

Toujours pleine de projets et d’idées, c’est à Camden, son quartier de prédilection qu’elle semble connaître par coeur comme vous allez le découvrir, et plus précisément à Camden mews, son petit coin londonien préféré, que nous nous sommes retrouvées pour parler mode et lifestyle londonien, des sujets qu’elle maîtrise sur le bout des doigts.

Une très belle occasion de redécouvrir Camden sous un autre angle, qui m’a donné envie d’aller explorer ce quartier très prisé si vous venez un week-end à Londres.

French-Londonienne-Annabelle-12
[ts_blockquote name_author= »Annabelle »]La vraie élégance c’est savoir suggérer, sans montrer.[/ts_blockquote]

French-Londonienne-Annabelle-5

Peux tu nous décrire en quelques mots ta vie londonienne?

Je suis venue à Londres pour le boulot. Journaliste, j’ai reçu une très belle opportunité pour une agence de presse prestigieuse. La chance de ma vie, avec un peu de recul aujourd’hui. Cela fait maintenant deux ans.
A côté, je suis styliste pour Stylio, une application israélienne, et attachée de presse pour un super collectif d’expats qui s’appelle French Pass. Faire des activités en dehors de mon boulot me permet de rencontrer beaucoup de monde. Finalement c’est un peu ça le ‘jeu’ de l’expatriation : l’exploration et l’aventure au quotidien!

Quels sont tes quartiers londoniens préférés?

Camden, sans hésitation. Pour son Canal avec ses péniches en bois colorées, les renards et autres animaux sauvages la nuit, son street art et les artistes de rue à gogo, les punks et les looks colorés dans la rue… Pour les pubs et les salles de concert où TOUS les artistes sont bons – vous serez rarement déçus, et puis ses petites ruelles et Camden Square pleines de poésie, prisées il y a peu par Kate Moss, Naomi Campbell, Pete Doherty… Il y a toujours une vibe rock’n’roll. Pas plus tard que la semaine dernière, Muse a donné un concert privé sur Camden high Street pour 80 personnes! Il y a deux mois, c’était Prince. C’est un quartier qui inspire, qui a une certaine poésie bohème.
S’il y a un autre quartier à retenir c’est East India, un coin complètement paumé au Sud de Canary Wharf. C’est un refuge d’artistes, avec un centre d’escalade urbaine (free-running), un diner américain, un bistrot qui donne sur un port, des habitations de marins… Vraiment très peu connu. C’est un peu loin de tout, mais c’est une belle escapade si vous avez besoin de voir quelque chose de spécial : les sculptures et les peintures sont posées dans la rue, à la vue de tous, et tout le monde le respecte.

Quelles sont tes bonnes adresses à Londres?

Le Hawley Arms a Camden, passage obligatoire pour tous les fans d’Amy Winehouse – elle y travaillait. C’est LE pub londonien par excellence : une belle carte de plats vers 18h, un bon concert vers 20h, et ensuite, et bien…. A vous de le découvrir! C’est très rock and roll and no limit. Un lieu qui concentre toutes les stars du rock – les photos sur les murs en témoigneront, mais aussi les artistes prometteurs et les jeunes du quartier. Avec une belle terrasse qui donne sur les rails, c’est un peu le fief de tous les Camdeniens.
Rendez-vous ensuite au Dublin Castle sur Park Way, où, là aussi, Amy Wimehouse venait… Mais pas pour travailler. Ici c’est plutôt les vieux motards, les concerts sont très sympas et pas chers – vers 22h00. Et il y a un jukebox des années 80!
Pour une ambiance un peu plus chic et moins défonce, essayez le Roundhouse et le Monarch, deux salles de concert aussi, mais avec des canapés en cuir et des décibels raisonnables. Du coup comme c’est un peu plus propre, c’est un brin chiant. Mais bon, si vous êtes fatigués ça passe.
French-Londonienne-Annabelle-8

Tes bonnes adresses pour faire shopping à Londres

A Paris ou dans toute autre ville du monde, je ne jure que par les fripes, et surtout les fripes de luxe. J’aime chiner. En Angleterre c’est d’autant mieux, car elles sont toutes détenues par des associations caritatives, donc en plus de se faire plaisir, on fait une bonne action. J’aime tout particulièrement le Sue Ryder de Park Way, le Oxfam de Camden High Street et le UK Cancer Research à la station Angel. Il y a aussi une application mobile géolocalisée entre particuliers qui s’appelle ‘Shpock‘ avec des marques de luxe vintage.

Quelle place tient la mode dans ta vie?

Parisienne et journaliste, ça fait deux bonnes raisons de faire attention à son look. Un métier d’image, et une ville d’apparences.  J’ai aussi bossé dans la mode à New York, ça m’a beaucoup appris de ce milieu, où il faut travailler très très dur. En fait la mode, c’est pas du tout la fête du slip. La mode, c’est du hard work.
Au quotidien, c’est un moyen de construire un lien de confiance : si vous présentez bien, ça passe toujours mieux. C’est important dans un métier de contact. Ma principale inspiration retourne à ma grand-mère, qui était particulièrement coquette, elle mettait son rouge à lèvres au pinceau et marchait avec des talons aiguilles jusqu’à 75 ans, avec son petit béret.

French-Londonienne-Annabelle-6

French-Londonienne-Annabelle-7

French-Londonienne-Annabelle-10

French-Londonienne-Annabelle-9

French-Londonienne-Annabelle-11

Gif 2

Veston : Vintage de chez Absolutribut – Jupe fendue : ASOS Petite cusstomized par Annabelle – Tee Shirt : American Apparel – Ceinture : Pimkie – Chaussures : Bally – Collier : Yves-Saint-Laurent – Chapeau en laine : Urban Outfitters – Bracelets : Camden Market et la Cornaline a Paris

Comment décrirais-tu ton style?

Bourge un peu de vintage, avec tentative de style pin-up parfois. La vraie élégance c’est savoir suggérer, sans montrer.

Penses-que tu que Londres a eu une influence sur ton style et comment?

Comme disait Dalida ‘J’ai mis un peu d’or dans mes cheveux’: avant j’étais brune foncée. Quelque chose que je n’aurais jamais osé faire à Paris ! On tente rarement les couleurs excentriques en France. Sinon pas tellement d’influence en deux ans, les imprimés Liberty et les Doc Martens c’est pas vraiment ça…
La mode masculine est beaucoup mieux à vrai dire, les Londoniens sont beaucoup plus élégants que les Français.
French-Londonienne-Annabelle-8

En un mot, comment décrirais-tu le style londonien?

Libre

Qui incarne selon toi la vraie londonienne?

Rebelle, artiste, bohème et talentueuse, pour moi c’est Amy Winehouse la vraie londonienne. Déjà, parce qu’elle a grandi dans le Nord de Londres dans un quartier populaire, et qu’elle a réussi en partant de nulle part (son père est toujours chauffeur de taxi à l’heure actuelle) et qu’elle a toujours vécu ici. Ensuite parce qu’elle aimait profondément Londres et qu’elle a fait re-decouvrir Camden et ses salles de concert, et bien sur parce qu’elle adorait la mode – sa ligne avec Fred Perry reste encore aujourd’hui un succès et une incarnation du style londonien !

Un créateur de mode qui t’inspire?

Agnès B, créatrice multi-disciplinaire. En plus de vendre des pièces simples et accessibles, elle a réussit a créer une communauté d’artistes de tous bords atour d’elle avec sa fondation. Sa collaboration avec Rough Trade était super. Aussi parce que c’est une femme qui est née dans les années 40, et elle sait toujours autant kiffer. C’est la classe, quoi.

Quelles sont tes petites joies de la vie londonienne?

  • Découvrir des clubs privés et des nouveaux mots d’argot
  • Prendre en photo plein de street art et les poster sur Instagram
  • Entendre une histoire pas possible et en faire un reportage
  • Le coucher de soleil l’été sur la butte de Primerose Hill.

French-Londonienne-Annabelle-3

French-Londonienne-Annabelle-2

French-Londonienne-Annabelle-1

Photos prises à Camden

Merci Annabelle! :)

Elodie

Elodie, happy "French londonienne" for almost 4 years. I share my London discoveries, expat life thoughts and reflexions on beeing a 30 year old. “Les petites joies de la vie londonienne” means “The little joys of London” so let’s make sure we make the most of this incredible city.

Commentaires (4)

  • Avatar

    Clemence

    Je vis à Shanghai et connais assez mal Londres mais je suis fan de ton blog, chic, léger et toujours intéressant!

    Répondre

    • Avatar

      Elodie

      Merci beaucoup Clémence! :)

      Répondre

  • Avatar

    Elza

    Hi Elodie,

    Je suis Elza je n’ai pas encore tout lu sur ton blog mais je suis déja fan!!
    Ce qui est marant dans ta description personnelle c’est que je m’y retrouves, ta liste de souhait, ton parcours etc.. Moi aussi trentenaire depuis quelques mois déjà mais heureuse de l’être!!
    Je compte faire un séjour de quelques mois à Londres d’ici le mois de Novembre pour perfectionner mon anglais et avoir un meilleur emploi en rentrant en France.
    Elza

    Répondre

    • Avatar

      Elodie

      Hello Elza! Haha oui c’est quand meme super cool d’etre trentenaire. Bon sejour à Londres alors :)

      Répondre

Laissez un commentaire