6 ans!

Il y a 6 ans jour pour jour, j’ai pris un aller simple pour venir m’installer à Londres. J’ai déjà expliqué plusieurs fois les détails de mon parcours dans un FAQ.

J’aime bien faire des bilans sur cette expérience chaque année, un peu pour la graver, me remémorer à quel point j’ai la chance de vivre cette vie, ne pas oublier que c’est une « expérience de vie justement », et aussi pour éviter de m’enfermer dans une zone de confort, que je suis venue fuir en choisissant de vivre à l’étranger.

6 ans, ça commence à faire long. Ma plus grande peur est justement de me retrouver dans un train train sous le prétexte que j’ai osé partir vivre à l’étranger un jour, et de me reposer un peu sur ce prétexte. Et en même temps, je fatigue un peu parfois de ce rythme effréné et de ces vagues d’émotions si intenses entre le bonheur d’être ici et la déchirure d’être si loin et les complications que la distance et la vie d’expat peuvent engendrer.

Souvent, quand je rencontre des gens qui sont ici depuis 10, 12, 15, 20 ans, je me demande pourquoi ils sont encore là. Est-ce qu’une expérience de vie à l’étranger est encore valide et si intense après toutes ces années ? Est-ce qu’on ne s’est pas juste habitué et trouvé un peu coincé dans ce style de vie quand rentrer a un gout de retour en arrière et tout recommencer n’est pas d’actualité. Quel est le but de cet apprentissage perso si on ne peut pas l’apprécier en retournant à la case départ ?

Je ne me vois pas du tout vivre en Angleterre pour toujours, mais pour l’instant, je n’ai jamais trouvé meilleure ville que Londres. Et maintenant que j’ai goûté à la vie londonienne, tout me parait un peu terne ailleurs… Je suis un peu accro à Londres en fait. C’était un risque auquel je n’avais pas du tout pensé, mais qui est finalement un constat plutôt positif.

Je ne vais pas refaire un bilan détaillé, parce que c’est toujours un peu la même chose au fond. En relisant le bilan de mes 5 ans, je me dis que j’aurais pu écrire un bilan global un peu similaire, à quelques détails près.

Je parlais de cette sensation d’avoir accompli ce que j’étais venue chercher, et de la reconnaissance et appréciation des moments que je vis ici, avec une pointe de lassitude et un déclin de l’émerveillement pour Londres.

Je me demandais aussi ce que cette 5ieme année allait m’apporter…

Verdict : Une aisance culturelle et linguistique comme jamais, forcément, de nouveaux challenges professionnels, la collection de pulls French Londonienne qui a vu le jour, un besoin de me pousser encore plus et de sortir de cette zone de confort comme par peur d’y tomber sans cesse, un voyage dépaysant et vraiment marquant qui a initié pas mal de questions et curiosités, une exploration intéressante et révélatrice du marché de l’immobilier à Londres, un nouveau nid londonien plein de bonnes vibes, beaucoup de réflexions sur les notions de « succès » et d’ « échec » dans la vie, sur l’importance d’avoir vécu tout ça, le chemin parcouru, des passions grandissantes, un besoin de retour aux sources, un ajustement des priorités, un gros regain d’amour pour Londres, un peu de lassitude pour l’Angleterre et les Anglais en revanche, un manque de mon pays et mon sud si chaleureux et ensoleillé, le blog qui est toujours là, toujours plus lu et mon meilleur allié dans cet expérience, et une 6ieme année de cette vie d’expat qui devrait démarrer sur de vrais changements.

6 ans après, merci d’être toujours aussi fidèles par ici et toujours plus nombreux à lire ce petit blog et ses « petites joies » que j’essaye de toujours cultiver.

Récemment, j’ai aussi démarré la lecture de l’excellent « Londoners: The Days and Nights of London Now – as Told by Those Who Love it…« . J’en suis qu’au milieu, mais ce livre est beaucoup trop beau et génial si vous avez ou avez eu un quelconque lien avec Londres. Je ne crois pas qu’il soit traduit en Français mais si vous pouvez, lisez-le. Chaque histoire de londonien est une belle ôde à la vie londonienne. Les beaux passages, les drôles, les touchants comme les plus durs et gonflant, car c’est exactement de tout cela que la vie à Londres est faite !

Elodie

Elodie, happy "French londonienne" for almost 4 years. I share my London discoveries, expat life thoughts and reflexions on beeing a 30 year old. “Les petites joies de la vie londonienne” means “The little joys of London” so let’s make sure we make the most of this incredible city.

Commentaires (2)

  • Avatar

    Marina

    Je pense que je vais aller lire le livre dont tu parles.

    Par contre, entre mon voyage à Londres et ce que tu y vis toi, je le m’y retrouve complètement et ça me donne encore plus envie de tenter l’aventure à Londres

    Répondre

  • Avatar

    Jasmine

    Bonjour Elodie,

    Je t’écris ce message pour te remercier quand à la bonne gestion de ton blog, je le trouve génial, inspirant et très généreux. Il m’inspire énormément et me rappel à chaque fois la chance et l’opportunité que j’ai de vivre dans cette magnifique ville surtout en période de spleen. Merci encore, J

    Répondre

Laissez un commentaire