5 ans!

Aujourd’hui je fête mes 5 ans à Londres. Déjà. Et en même temps il me semble avoir senti passer les années et avoir profité de chaque instant.

Il y a 5 ans, je débarquais avec mes rêves et mes ambitions, et le besoin presque vital de vivre cette expérience. Je venais de changer de secteur en me spécialisant dans le digital, j’étais célibataire, cela faisait 4 ans que j’étais à Paris et je voulais retourner vivre à l’étranger, de préférence à Londres, où j’avais étudié une année auparavant, pour vivre l’expérience de la vie d’expat. J’allais avoir 27 ans, je commençais à sentir le temps passer, et j’étais un peu obsédée par l’idée de « vivre intensément », et pour moi ça signifiait vivre d’autres choses que le schéma traditionnel auquel j’étais destinée.

Je crois que j’avais plusieurs plans :

  • Travailler à Londres, où le digital était en plein BOOM, faire un gros bond professionnel, et rentrer à Paris après 2 ans et faire un autre gros bond.
  • Ou rester 5/10 ans pour m’immerger dans la vie londonienne et la vie d’expat, affronter tous ses challenges, devenir parfaitement bilingue et vivre quelque chose de fort.

Le deal non négociable, c’était de faire un bond professionnel et de trouver un « bon boulot » dans mon secteur. Je m’étais laissé 3 mois pour voir venir et aviser.

Finalement, j’ai un peu fait les 2, mais en restant à Londres, et les 3 mois test se sont transformés en 5 années.

Ça sonne un peu comme un article de fin, où l’on fait le bilan. Je vous rassure, ça ne l’est pas, mais 5 ans c’est quand même une sacrée étape, et si on m’avait dit le 29 Aout 2012 que je serais encore à Londres 5 ans après, et qu’on me décrierait ma petite vie de londonienne, avec ses hauts, ses bas, ses découvertes multiples, ses voyages fréquents, ses amitiés qui se font et se défont au rythme de la vie d’expat, ses rencontres, ses réussites, échecs et leçons pro et perso et le lien que j’ai réussi à garder et je trouve même a renforcer avec ma famille et ma région d’origine, je serais plutôt contente je crois.

Ou alors je serais déçue de ne pas avoir fait ENCORE PLUS – Le drame de la vie londonienne… Plus on a plus on veut…

Tous les mois (Enfin, presque..), j’interview des « French Londoniennes », c’est-à-dire des Françaises aux personnalités et expériences différentes mais qui ont toutes en commun d’être bien installées à Londres, d’aimer la vie londonienne et d’appréhender leur expérience ici avec beaucoup d’enthousiasme, et de positif quelle que soit leur vie, parcours etc..

Je suis toujours très curieuse de lire la question « Quelles sont les choses que tu ne faisais pas avant de vivre à Londres ? » car elle offre toujours des réponses intéressantes et montre à quel point la vie à Londres nous challenge dans nos idées préconçues, bouscule nos préjugés et les idées qu’on se faisait de nos futures vies, et comment justement, malgré les difficultés, elle nous apprend aussi à contourner tout cela, à être plus ouvert d’esprit et a apprécier les choses avec encore plus d’intensité, et justement, à « Vivre intensément ».

5 ans après, j’ai une agréable sensation de sérénité et d’accomplissement d’avoir « coché la case » la plus importante de ma vie.

L’année dernière, en écrivant le bilan de mes 4 ans, je n’étais pas sûre d’être encore à Londres 1 an après. Je le suis toujours et je n’ai pas vraiment de plan d’en partir. Je ne me suis jamais autant sentie chez moi et n’ai même plus ces dilemmes gonflants de savoir si je veux rester ou rentrer à Toulouse ou Paris, mais je n’ai vraiment aucune idée de combien de temps je vais rester ici.

J’ai un peu l’impression d’avoir accompli ce que j’étais venue chercher et de démarrer une nouvelle phase sous un autre angle. Je suis nettement moins émerveillée et fascinée par Londres mais plus réaliste de ses limites, tres claire sur les choses qui ne me conviennent pas/plus et à la fois, extrêmement reconnaissante (grateful comme on dit en Anglais, est la signification très exacte de ce que je veux dire) de ma vie londonienne qui s’est construite au fil des années.

En arrivant, la citation qui me portait était celle de Mark Twain :

“Twenty years from now you will be more disappointed by the things you didn’t do than by the ones you did do. So throw off the bowlines. Sail away from the safe harbour”

Dans 20 ans, vous serez plus déçu par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites. Alors sortez des sentiers battus. Mettez les voiles. Explorez. Rêvez. Découvrez.

Désormais, celle qui me fait plus échos est celle-ci, que j’ai découverte récemment, et semble venir du même auteur !

Life Is Short, Break The Rules. Forgive Quickly, Kiss Slowly. Love Truely. Laugh Uncontrollably And Never Regret Anything That Makes You Smile.

La vie est courte: transgressez les règles, pardonnez rapidement, embrassez langoureusement, aimez profondément, riez comme des fous et ne regrettez JAMAIS quoi que ce soit qui vous fait sourire

Plus simple et sur le moment.

Voyons voir ce que cette 5ieme année a à offrir…

Elodie

Elodie, happy "French londonienne" for almost 4 years. I share my London discoveries, expat life thoughts and reflexions on beeing a 30 year old. “Les petites joies de la vie londonienne” means “The little joys of London” so let’s make sure we make the most of this incredible city.

Commentaires (6)

  • Avatar

    Michèle

    C’est tjrs un bonheur de te lire Elodie, une bulle d’optimisme, je suis tres admirative de ton courage et de ta détermination et ravie de voir le positif que tu retires de cette expérience extraordinaire, qui n’a pas dû être évidente tous les jours, même si tu ne t’etends pas sur cet aspect là..

    Répondre

    • Avatar

      Elodie

      Merci c’est gentil! Ce n’est pas grand chose en soit mais c’est agreable de mettre les choses a plat et de tout « tracer » sur le blog :)

      Répondre

  • Avatar

    Pierre

    Merci pour ce bilan rafraîchissant, spontané et plein d’optimisme !

    Enjoy your stay / homeplace.
    Pierre – Montpellier – few years ago Expat à Reading UK.

    Répondre

    • Avatar

      Elodie

      C’est marrant je me demandais si ca sonnait vraiment optimiste! Merci pour le commentaire!

      Répondre

  • Avatar

    Thierry Lautard

    On sent un peu de nostalgie. Le temps qui passe…
    Bon anniversaire quand même (cela fait près de 5 ans que je vus suis et ai vu l’émission télévisée).

    Répondre

    • Avatar

      Elodie

      Oui pas faux… La nostalgie d’une phase de nouveau départ qui était tellement prometteuse et excitante et qui est désormais bien loin. Merci pour le commentaire et de suivre le blog :)

      Répondre

Laissez un commentaire