Une semaine au Vietnam, de Hanoï à l’île de Cat Ba

Une semaine au Vietnam. Ou comment je n’aurais pas pu mieux démarrer l’année.

Vers l’automne dernier, la saison d’achat des billets d’avion pour Noël approchait à grand pas. Elle était même carrément avancée vu les prix des billets pour rentrer en France. (Je me rends compte en écrivant que c’était à peu près la moitié de mon billet pour le Vietnam!) Je sortais d’une phase un peu moyenne de 2017, reboostée à coups de sport, yoga et ralentissement d’une vie sociale et professionnelle parfois trop intense et parfois un peu trop superficielle aussi. J’étais en phase qualitatif plutôt que quantitatif et alors que je devais prendre une décision pour faire le nouvel an en France ou à Londres, je me suis dis que j’en avais un peu marre d’être forcée à faire la fête ce jour là, et que je n’allais pas le faire du tout, mais plutôt partir faire du yoga en Asie. J’aimais bien l’idée de m’envoler loin de tout, perdre toute notion du temps le soir de l’année où tout tourne autour de ça justement, et terminer une super année certes, mais qui m’avait laissé un goût amer dont je n’arrivais pas à me débarrasser, en redémarrant la nouvelle sur de nouvelles bases.

A côté de ça, une de mes meilleures amies qui vit en Australie et fait un gros tour du monde depuis 8 mois, et que j’essayais désespérément de rejoindre avant de perdre mon boulot en mai (j’en parle un peu dans mon bilan sur le Miracle Morning) et donc de devoir en retrouver un et remettre en place toute ma routine londonienne, m’a proposé de les rejoindre au Vietnam.

Je n’étais pas spécialement fan de l’Asie depuis être allée à Hong Kong il y a quelques années, mais je me suis dis que c’était l’occasion de renouer justement. J’ai pris mes billets Londres > Hanoï, posé un peu plus d’une semaine de congés et la mini aventure pouvait commencer.

Une semaine au Vietnam.

Une semaine, c’est vraiment très court. Mais c’est surtout (BIEN) mieux que rien.

L’idée était d’une part de tout couper, changer d’air, profiter de mon amie, réfléchir un peu sur mes attentes de cette nouvelles année, et sortir de ma zone de confort en m’adaptant au rythme voyage sac à dos de mes amis plutôt que de partir dans des 4 ou 5 étoiles, expérience bien différente, et avec le recul, bien meilleure.

Décollage imminent et bye bye 2017

31 décembre 2017. Heathrow vers 15h30. J’embarque dans l’A380 d’Emirates pour 6h de vol direction Dubaï, 3h d’escale et 7h de vol vers la destination finale. Hanoï.

Je n’avais pas préparé grand chose. L’hôtel était réservé pour les 2 premières nuits, j’avais un peu repéré l’île où nous nous rendions en milieu de semaine, mais surtout choisi de m’adapter au voyage de mes amis et de me laisser porter. Aucune attente. Juste envie d’en prendre plein la vue.

Ironie du sort, moi qui aimais tellement l’idée d’être quelque part dans le ciel à minuit, et ne pas célébrer la nouvelle année, nous survolerons finalement Dubaï juste avant d’atterrir pour l’escale. La ville est en plein feux d’artifices et il se trouve que j’ai le hublot parfait pour les admirer. Premier petit moment d’exception.

Avion-une-semaine-au-vietnam

Arrivée à Hanoï et retrouvailles

16h de vol plus tard. J’arrive enfin à Hanoï. Je n’en reviens pas trop d’être là, dans cette ville si lointaine, presque à l’autre bout du monde, dans un pays si différent du notre, dont je ne connais honnêtement rien, si ce n’est vaguement le lien avec la France et la guerre du Vietnam. On m’a beaucoup vanté la gentillesse des Vietnamiens, la beauté du pays, et la rapidité avec laquelle il s’est remis de tant d’années de souffrance et de violence, des paysages époustouflants et dépaysants. J’ai hâte de découvrir tout ça.

Il existe plusieurs moyens de rejoindre le centre depuis l’aéroport. Uber (option voiture ou option scooter!), les taxi privés, les taxi locaux et le bus, l’option la moins chère. A ce stade là, j’étais simplement désespérée de retrouver une douche et un lit. Je prends le premier taxi que je trouve, mais. heureusement, j’avais noté les prix acceptables des taxi,  250,000 / 360,000 VDN (Environ 15€). Evitez les compagnies privées qui vous propose leurs services pour $20, même si en soit, ça reste abordable. Ce n’est que le début des négociations…

Pour être sûr et éviter de errer comme moi, vous pouvez aussi réserver votre taxi privé à l’avance pour 15€ avec Ceetiz. Vous serez bien contents d’arriver avec un taxi qui vous attend à l’arrivé après ce long périple!

Le trajet vers le centre dure environ 40 minutes, principalement par une grande autoroute. Je n’ai aucune idée d’où je suis. On longe des champs, de longues routes, les quartiers périphériques se succèdent, et tout à coup, le taxi tourne dans le vieux Hanoï.

Le dépaysement commence tout à coup et je suis presque hypnotisée, et vraiment trop heureuse d’être là.

Hanoï-1

(Ci-dessus, la toute première photo prise dans le taxi en découvrant le vieux Hanoï.)

Arrivée à l’hôtel, les premières péripéties surviennent. Rien de grave. Et puis surtout, je retrouve ma copine Leslie, une de mes meilleures amies qui vit à Sydney depuis 8 ans, donc directement après la fin de nos études. Depuis 8 ans, on se voit peu, mais on se voit bien. Paris, Sydney, Londres et désormais Hanoï.

Elle fait un tour du monde de 8 mois avec son copain et est au Vietnam depuis 3 semaines. Elle connaît donc un peu les spécialités locales et m’emmène dîner dans les rues du vieux Hanoï. Ambiance street food 100% locale.

Hanoï-2
Hanoï-3

Une journée à Hanoï

Le lendemain, 2 janvier 2018 donc, je me réveille à Hanoï. Impossible de ne pas commencer le voyage et l’année sans un premier footing, ma nouvelle tradition pour découvrir une ville. On démarre la journée par un petit footing autour du lac de Hoàn Kiếm, un peu embrumé et surement très pollué. Pas le footing le + healthy mais surement un dont je me rappellerai longtemps.

On poursuit ensuite cette journée à Hanoï par des visites des lieux les plus connus. Le vieux Hanoï bien sûr, on remonte vers le West Lake en passant par la Pagode Tran Quoc, et on se redirige vers le vieux Hanoï  en passant par le temple de la littérature et le jardin Botanique, une agréable bulle de verdure dans cette journée grise et polluée. Mais la première découverte, la plus originale et l’une des plus marquante, c’est sans aucun doute cette ligne de train qui passe en plein milieu de la ville et entre des habitations. Un train à grande vitesse y passe 2 fois par jour, et les habitants semblent s’en être accommodé!

4 jours à Cat Ba Island

Le lendemain, le réveil sonne tôt, comme tout les jours de la semaine qui va suivre d’ailleurs. On quitte notre petit hôtel direction l’île de Cat Ba où nous allons passer 4 jours. Cat Ba Island, c’est la plus grande île de l’archipel de la célèbre Baie d’Halong. Une sorte d’alternative bien moins touristique à la Baie, mais tout aussi pleine de belles surprises.

Au programme: Découverte de l’île, nature, randonnées, yoga sur la plage et croisière dans l’archipel en passant par la Baie d’Halong.

Environ 2h de bus (Je recommande la compagnie Cat ba Express si vous souhaitez vous y rendre), 15 minute de bateau pour accéder à l’île et 40 minutes de bus en plus pour arriver à notre hôtel, et nous y sommes.

Relativement connue, et malgré quelques implantations de complexes touristiques,  l’île de Cat Ba a tout de même conservé un charme local et typique, presque intact. On se sent vraiment au Vietnam, dépaysé, loin de la pollution d’Hanoï, sur une île au charme typique et unique, réputée pour ses plages et surtout ses spots de randonnée et d’escalade.

Notre petit séjour sur l’île de Cat Ba sera donc rythmé par toutes ces activités.

Mes 10 choses à faire sur l’île de Cat Ba

Petit résumé de notre superbe petit séjour dans ce petit coin de paradis. 4 jours très actifs à explorer encore et encore.

Faire du yoga sur la plage avec Asia Outdoor

Expérience inoubliable si vous pratiquez un peu le yoga. Le cadre sublime, le bruit des vagues, la sensation d’espace, du vent sur la peau, la nuit qui tombe durant le cours et la super prof.

Faire le tour de l’île en scooter

Expérience surement un peu risquée à Hanoï, à Cat Ba, il y a plus d’espace et moins de circulation. La sensation de liberté d’être sur un scooter est assez kiffante et c’est le mode de transport idéal pour explorer les alentours

Faire une randonnée dans le parc national ou la Butterfly Valley

Le parc national offre de jolis sentiers de randonnée d’environ 1h30. Nous avons opté pour une rando un peu plus longue et corsée dans la Butterfly Valley, une sorte de jungle avec un point de vue sublime sur le milieu de l’île. Pas si simple, mais toutes les randonnées me paraissent tellement faciles depuis la randonnée de Trolltunga en Norvège! Bol de verdure et de nature garanti.

Faire de l’escalade

Cette activité là n’étais pas prévue mais je suis bien contente de l’avoir faite. Peut-être un de mes moments préférés du séjour. Nous avons escaladé l’île de Monkey Island dans le cadre d’une journée d’activités, un peu en mode free style, mais l’organisme Asia Outdoor (encore eux – ils sont géniaux), proposent de vraies sessions dans des spots adaptés avec des instructeurs professionnels. Nous avons d’ailleurs rencontrés des américains férus d’escalades venus exprès pour cette activité.

Faire du Kayak dans les baies alentour ou dans la baie d’Halong

Ma première expérience de Kayak, dans la baie d’Halong, là où un des James Bond a été tourné. Pas mal comme spot. Le calme de la baie, le paysage surréaliste, les roches qui surgissent de l’eau, juste nous et la nature. Assez incroyable.

Sans forcément faire d’activités sportives,  vous pouvez aussi profiter d’une journée au calme dans ce décor surréaliste en réservant une croisière d’une journée avec transport et déjeuner inclus sur la baie. Expérience inoubliable garantie.

Faire une croisière dans la bai de Lan Ha

Les 2 activités ci-dessus ont été faite dans le cadre d’une journée de croisière jusqu’à la baie d’Halong, mais vous n’êtes pas obligés de tout combiner. Quoiqu’il arrive, découvrir la baie de Lan Ha, juste à côté de Cat Ba, c’est incontournable. On passe par des villages de pêcheurs et on arrive dans la baie qui est presque plus jolie que Halong et nettement plus typique et pittoresque.

Faire une balade le long des plages

Il y a 3 plages principales à Cat ba. On les longe en partant du centre. Super balade dan un décor encore une fois sublime. Super spot pour un footing aussi. (Mon seul petit regret, ne pas avoir pu aller courir le long de ces plages avant de partir.)

Boire un cocktail sur le rooftop de Mona

Un hôtel apparemment récent, situé sur l’avenue principale et qui le mérite d’avoir un rooftop avec une vue sur la baie et les bateaux. Nous y sommes aussi restés 2 nuits après avoir découvert qu’ils proposent de jolis chambre avec vue. Un peu bruyant mais très agréable et pas cher (environ 15€ la nuit).

Faire un tour au marché

Le marché local est aussi très sympa à découvrir. On y retrouve des fruits et légumes aux formes originales, des fleurs, des enfants qui courent partout, des chiots, des vendeurs qui cherchent à tout nous vendre, comme partout, mais aussi des stands nettement moins ragoutant. Très local!

Profiter des massages pas chers, après toutes ces activités!

comme partout en Asie, il y a aussi bon nombre de centres de massages. Moins de 5€ pour 30 minutes de massages des pieds, moins de 15€ pour 1h de massage du corps, imbattable, mais attention à choisir des endroits qui vous inspirent confiance et une bonne hygiène bien sur.

Et puis bien sûr, il y a tous les gens que vous rencontrerez dans les activités, beaucoup d’anglais et d’australiens bien sûr, les restaurants, la nourriture locale, et l’été, les sessions plages…

Retour sur Hanoï

J’avais laissé Hanoï par une journée grise, pluvieuse et polluée. J’appréhendais un peu les retrouvailles, mais j’avais hâte de pouvoir un peu me poser dans le joli hôtel réservé pour ma dernière nuit, le Hanoï Allure Hotel.  ça tombait très bien car j’avais besoin de DORMIR.

Un peu plus d’une semaine au Vietnam, c’est génial, mais c’est très court, alors on a fait beaucoup pour compenser et profiter au maximum.

Les retrouvailles avec Hanoï furent finalement bien plus agréables que prévu. J’étais presque autant émerveillée que le premier jour de retrouver l’ambiance, les scooters, les « bip » « bip » incessants et l’exotisme dépaysant de la ville.

L’accueil et la qualité de l’hôtel quant à eux étaient vraiment à la hauteur. Très classe, chic et confortable, avec une vue sur les rues du vieux Hanoï depuis le 6ième étage.

 

Le dernier jour sera une ultime opportunités de flâner dans les rues du vieux Hanoï, découvrir le fameux Egg Coffee, profiter des massages et manucures, manger des derniers Pho, visiter l’excellent Vietnamese Women’s Museum qui explique très bien le rôle de la femme dans la société Vietnamienne, et boire un dernier verre avec mes amis avant de m’attaquer au (très) long voyage d’une part et de revenir à la réalité.

Le dernier jour de cette semaine au Vietnam sera une ultime opportunités de flâner dans les rues du vieux Hanoï, découvrir le fameux Egg Coffee, café avec de l’oeuf qui offre une texture très crémeuse, profiter des massages et manucures, manger des derniers Pho, visiter l’excellent Vietnamese Women’s Museum qui explique très bien le rôle de la femme dans la société Vietnamienne, et boire un dernier verre avec mes amis avant de m’attaquer au (très) long voyage d’une part et de revenir à la réalité.

Le soir même, c’est reparti pour Hanoï > Dubaï. Dubaï > Hanoï.

Elodie

Elodie, happy "French londonienne" for almost 4 years. I share my London discoveries, expat life thoughts and reflexions on beeing a 30 year old. “Les petites joies de la vie londonienne” means “The little joys of London” so let’s make sure we make the most of this incredible city.

Commentaires (1)

  • Avatar

    pat

    Superbe article sur votre semaine au Vietnam BRAVO et magnifique photos, merci, salutations de suisse

    Répondre

Laissez un commentaire