Les petites joies… de rentrer dans sa famille à Noël quand on est un expat

Cette année, je fête Noël en famille à la maison, en France. Et la raison pour laquelle je le souligne alors que ça aurait pu paraître tout à fait évident, c’est que je n’ai pas encore fêté Noël chez moi avec toute ma famille depuis que je vis à Londres. La première année, mes parents étaient venus fêter Noël à Londres avec moi, et l’année dernière, nous étions partis fêter Noël au soleil lors d’une semaine à Fuerteventura. Cette année ce sera donc enfin un retour au bercail, et même si j’ai vraiment très hâte d’y être, de passer les fêtes de fin d’année avec tout le monde qui se réunit, revoir mes petits cousins et petites cousines et mes meilleurs amis, m’endormir au calme de la campagne et me réveiller pour prendre le petit dej au coin du feu … Il y a certains moments que je n’attends pas vraiment avec impatience…

Les petites joies de rentrer dans sa famille à Noël quand on est un expat

  • Alors déjà, le prix des billets pour rentrer. On a beau être à Londres et avoir la chance d’être prêt de la France, quand on prend les billets pour Noël – Presque à la dernière minute comme chaque année d’ailleurs – on a un peu l’impression de rentrer de New York. Environ 350€ pour 1h30 de vol, soit quasiment 4€ par minute de vol. Je crois que j’aurais du éviter de faire les calculs.

flight

  • Le jour du vol, il y a toujours le temps qui s’en mêle. En vivant en Angleterre forcément, on risque toujours un peu de verglas, une bourrasque de neige ou du mauvais vent avant de prendre l’avion. Petit coup de stress jusqu’à la dernière minute. On vérifie sur météovista que tout va bien (Pour le moment les prévisions sont optimistes.. On croise les doigts!)  Ce serait quand même bien dommage de ne pas pouvoir rentrer au prix auquel on a payé le billet…!
  • En arrivant, l’accueil à l’aéroport est toujours sympa. Je ne sais pas vous mais personnellement j’ai toujours droit à la petite blague “ Hello Elo!” HAHAHAHHA… hmmm c’est marrant on ne me l’avait jamais faite celle-là!… ( En fait tu me la fais à chaque fois maman ;) )
  • Avant Noël, on profite de l’ambiance fé-é-ri-que de notre chère petite ville de province. Il parait que cette année « ils ont mis le budget ». Ils ont fait des arbres en lumière mais ils avaient plus assez de sous pour éclairer l’entrée du marché en entier! (véridique.. Voir photo). Passer des incroyables décorations de Regent’s Street aux 2 étoiles accrochées aux lampadaires de la rue commerçante principale ou du marché de Noël de la Southbank aux trois maisonnettes en bois sur la place centrale, ça fait tout bizarre.

Noel-en-France1

  • Le 24 décembre, le réveillon de Noël tant attendu arrive enfin, et les retrouvailles en famille ne sont pas sans rappeler celles de l’aéroport. De tonton Jean Paul aux cousins et cousines, chacun y va de son petit « Hello l’Anglaise ! », « Ow are you ?… C’est comme ça qu’ils disent ?… Heuu oui presque… »..
  • Suivi du… « Et il est où ? » « heuu qui ?? .. Ha.. ben heu il est pas là comme tu peux le constater… ! » C’est raté pour le Noël bilingue!
  • Et puis s’en suivent les traditionnelles questions sur la vie en Angleterre… « Alors on est bien là bas ? » « Il pleut pas trop ? » « La nourriture est pas trop mauvaise? »… « Oui oui ça va.. En fait si je n’y étais pas si bien je serais rentrée depuis longtemps. Et puis il pleut pas tant que ça et on y mange plutôt bien ! » HAHAHAH « Heu.. non mais c’était pas une blague ! » C’est à ce moment là que papi René s’étouffe à moitié avec la crevette. D’ailleurs je crois que depuis que je lui ai di que j’allais lui cuisiner un repas anglais un jour… il m’évite…

English weather

  • Après la bouffe et le mauvais temps… devinez ? Le logement ! Et oui vivre encore en coloc à presque 30 ans et payer l’équivalent de ce qui pourrait être un 3 pièces de 80m2 dans ma petite ville de campagne pour une chambre qui n’en fait certainement même pas le quart… Cette fois, l’incompréhension s’installe pour de bon.
  • Le repas continue, et même si on mange bien à Londres, je savoure (discrètement quand même, après avoir fait la maligne il faut que je reste sur mes positions et faire comme si j’avais aussi bien mangé il y a 2 jours) chaque bouchée de foie gras fait maison, ainsi que chaque bouchée de crevette, fromage, petits fours… et même la buche de tonton Didier ! Un vrai délice.
  • En parlant de dessert d’ailleurs, on a ramené un petit Christmas pudding! Toute fière de pouvoir partager son expérience anglaise avec sa famille, au moment où on propose de servir des parts, c’est marrant, personne ne tend son assiette. Papi René se demande bien ce que ça pourrait être, tonton Didier n’a vraiment plus du tout faim alors qu’il allait reprendre une part de buche, tatie michelle fait un nouveau régime sans gluten (Pourtant les toasts pour le fois gras étaient 100% gluten) et les petits cousins ricanent à l’étrange texture de cette mixture. Finalement, il n’y aura que ma maman, toujours fidèle au poste, qui va me faire croire que c’est vraiment très très bon. Il n’y a qu’une maman pour accepter tout et n’importe quoi de la part de ses enfants. :)

????????

  • Les vacances de Noël, c’est aussi l’occasion de revoir toutes les amies de longue dates, celles qui vivent loin et celles qui sont restées. Et force est de constater qu’alors certains construisent des maisons, se marient et font des enfants, d’autres ben… louent une chambre en coloc, changent de mec comme de chaussettes et… voilà. En général, je dis que je vis une expérience de vie u-ni-que. Ça passe pas mal.
  • En fait le meilleur moment lorsqu’on rentre en France durant les fêtes de Noël, c’est le vol retour pour rentrer chez nous, à Londres, au pays où on ne construit pas de maison à 30 ans mais où les décorations de Noël claquent vraiment!

regents street xmas

 

Joyeux Noël à tous, je suis sûre que ce ne sera pas si terrible de passer les fêtes en famille!

Elodie

Elodie, happy "French londonienne" for almost 4 years. I share my London discoveries, expat life thoughts and reflexions on beeing a 30 year old. “Les petites joies de la vie londonienne” means “The little joys of London” so let’s make sure we make the most of this incredible city.

Laissez un commentaire