Bonnes raisons de travailler en Angleterre

En changeant de travail dernièrement, j’ai aussi tiré un trait sur une immersion à quasi 360 degrés dans la vie anglaise, en tout cas clairement dans la culture d’entreprise anglaise. J’ai travaillé 3 ans pour une marque très British tant dans l’image de l’extérieur que de l’intérieur, et il était temps de faire un petit bilan des habitudes de travail anglaises.

L’un des articles les plus populaires du blog (en tout cas le plus commenté) comme vous pouvez le voir sur la barre de droite est un article au ton humoristique sur les “joies de travailler avec les anglais“. Je me rappelle très bien du jour où l’inspiration est venue de la façon la plus naturelle possible pendant mon trajet en métro après une énième “air con battle” l’été dernier. La goutte d’eau qui m’a donné envie de rigoler de toutes ces petites habitudes qui nous éloignent. Il faut croire que vu le nombre de commentaires et messages reçus, j’ai bien fait de sortir ce que j’avais sur le cœur car vous étiez nombreux à avoir besoin d’en rigoler également.

Cette fois, en revanche, place aux vraies bonnes raisons de travailler en Angleterre. Car il y en a un certain nombre.

Je précise tout de même que, personnellement, je fais aussi partie des gens qui aiment certains aspects de la culture de travail Française, donc loin de moi l’idée de comparer ou casser le modèle Français, mais je cherche plutôt à mettre en avant certains aspects du monde du travail en Angleterre pour lesquels j’ai mis un certain temps à m’habituer mais que j’ai vraiment appris à aimer.

Bonnes raisons de travailler en Angleterre

Dynamisme du marché du travail

La bonne raison et l’une des principales raisons qui amène un grand nombre d’entre nous à Londres. Tout dépend des secteurs bien sûr, et comme on me le demande souvent, je peux seulement vous dire qu’en digital, Londres est en plein boom depuis quelques années. Certains secteurs restent hyper concurrentiel et le dynamisme du marché n’est pas forcément une garantie de trouver LE job de vos rêves non plus. Certains critères tels que le niveau d’anglais sont requis pour y arriver, mais dans tous les cas, les opportunités sont plus nombreuses qu’ailleurs.

Rapidité des process de recrutement

Encore une fois, on ne peut pas tout comparer, mais force est de constater que pour mes derniers postes à Londres, il aura fallu en moyenne 3 semaines entre l’appel sorti de nulle part du cabinet de recrutement et l’offre finale d’emploi. Pas mal non? Cela nécessite bien sûr beaucoup de réactivité de la part de tout le monde et tous les process ne sont pas aussi rapides, même au UK. Mais trouver un nouveau poste en 3 semaines, poser sa démission et partir après seulement 1 mois de préavis, “réactivité”, le mot en deviendrait presque faible!

Un peu déroutant quand on apprend que Becky du bureau d’à côté part dans moins de 2 semaines, mais très appréciable quand c’est votre tour!

Vraie immersion culturelle

L’une des meilleures raisons de travailler en Angleterre, c’est aussi la possibilité d’être en immersion complète via le monde du travail. Pas toujours simple au début de s’intégrer dans un contexte bilingue et dans une culture qui est finalement très différente de la nôtre, mais c’est l’un des meilleurs moyens d’atteindre un super niveau d’anglais, de créer de vrais liens avec des natifs et d’apprendre le plus possible de la culture anglaise. Finalement, rares sont les expats vraiment intégrés à leur pays d’accueil et c’est un peu dommage.

Améliorer son anglais

Critère de choix évident, et dans la même ligné que le précédent, travailler en Angleterre, c’est selon moi le meilleur moyen d’améliorer son anglais. Encore plus que d’avoir un petit copain anglais. Outre le language professionnel, que seuls vos collègues peuvent vous apprendre, on apprend aussi les expressions et petits mots du quotidien.

Attitude proactive

Une des choses que j’aime vraiment dans l’esprit de travail anglais, c’est l’attitude proactive dont on peu parfois manquer en France. Au UK, on attend pas d’avoir une augmentation, des vacances, un grade, des primes ou autre pour avancer. On avance, on fait ses preuves, et on montre ce dont on a été capable. Je ne dis pas que ce n’est jamais le cas en France ou ailleurs bien sûr, mais l’esprit anglo-saxon, qui peut aussi être un peu déroutant, est bel et bien présent. On avance. Vite.

Efficacité des journées

En Angleterre, le leitmotiv c’est plutôt parlons peu parlons bien. Les anglais ont tendance à respecter le “nine to five” (9h – 17h), avec une brève pause déjeuner devant l’ordi.Ils ont peu de vacances, alors les semaines sont sacrées. Les pauses café à refaire le monde, réunion pour rediscuter de ce qui a déjà été discuté, très peu pour eux. À 17h, il y a pub. Forcément, ça motive à être productif. Blague à part, il faut bien admettre que le dynamisme des journées est très stimulant;

Impôts prélevés à la source

Voilà un bon moyen de ne pas se retrouver dans le rouge tous les mois de septembre… Les impôts sont d’une part moins élevés au global, et prélevés directement depuis le salaire. Étonnamment, je n’ai jamais économisé autant que depuis que je vis à Londres!

Vie sociale

Les drinks au pub, team lunch, leaving drinks (qui, avec un préavis si court, peuvent être nombreux en un espace de temps plutôt réduit), avec autant d’occasions, s’intégrer à son équipe est donc plutôt “facile”. La solution est souvent la même en fait : il suffit de se coller une mini cuite avec ses collègues et sa boss. Le lendemain, on en rigole de façon légèrement gênée et toujours polies, mais au final, ça rapproche, incontestablement.

Compétitions de patisserie

Un grand classique des traditions de travail en Angleterre. Mes premières années, je pensais que c’était vraiment lié à la boîte dans laquelle je travaillais, mais pas du tout. Personne n’y échappe, et c’est toujours fait dans la bonne humeur et toujours plein de créativité. Quant aux thèmes, ils peuvent varier, allant de la vente de gâteau pour une charité ou inspiré de l’émission de télé du moment, du type “The Great British Bake Off” (Le meilleur pâtissier), inspiration number one, ou plus récemment comme dans la boîte d’une de mes copines, inspiré directement de Love Island, l’émission intellectuelle de l’été. Je dois bien avouer que j’étais assez jalouse sur ce coup là!

Ecouter Britney Spears ou les Backstreet Boys toute la journée

Si vous avez les oreilles sensibles à la bonne musique, alors peut-être qu’il va vous falloir réfléchir un peu plus avant de sauter le pas. Tout dépend bien sûr dans quelle industrie vous travaillez. Je n’imagine pas trop les banquiers de la city faire de bonnes transactions sur du “Oops I did it again” mais si vous travaillez dans le marketing / com / médias, il est fort probable que vous deviez faire avec.

Pas d’inquiétude, Rihanna et Katy Perry sont aussi des grandes favorites de la playlist du travail.

Travailler en Angleterre, c’est aussi ça. Une touche complètement pas sérieuse dans un contexte qui l’est pourtant bien. Et c’est toujours plutôt fun!

Célébrations et traditions

Traditions et célébrations sont nombreuses en Angleterre, et l’un ne va pas sans l’autre. Anniversaires, départs, arrivées et autres moments un peu classiques de la vie professionnelle sont marqués avec soin. La carte, incontournable, les cadeaux, les cupcakes, les bouteilles de vin ou prosecco et un vrai moment de partage où tout le monde se lève pour se réunir et partager quelques instants ensemble.

Leave a Reply

Your email address will not be published.