Les petites « joies »… De vivre en colocation

Vivre à Londres, ça implique à 90% des cas de vivre en colocation. L’avantage c’est de pouvoir rencontrer de nouvelles personnes les premiers mois, vivre l’ambiance internationale chez soi, et surtout, pouvoir payer un loyer décent sans avoir à s’expatrier en zone 12. La coloc, c’est super donc. Mais c’est aussi quelques mésaventures au quotidien…

vivre en colocation

Les petites joies… De vivre en colocation à Londres, c’est :

  • Sentir la douce odeur du bacon et de la friture qui se glisse depuis la cuisine jusqu’à votre chambre environ…tous les week-ends.
  • Faire durer les fêtes de fin d’année en ayant le plaisir de voir le sapin de Noël trainer dans votre salon et se désintégrer peu à peu jusqu’en Mars.
  • Voir la mousse de la vaisselle qui n’a pas été rincé. Blague à part, je ne comprends pas pourquoi la plupart des anglais ont cette habitude de ne pas rincer la mousse !
  • Courir à la salle de bain le matin avant d’être encore en retard au boulot pour la trouver occupée parce que votre coloc aussi est en retard mais a réussi à vous devancer !
  • Quand vient votre tour de faire le ménage, prendre plaisir à nettoyer la cuisine que bloody Brian a pris soin de bien arroser de gras en cuisinant son bacon
  • Devoir soudainement partager votre salle de bain avec le mec de votre coloc. Et la voir passer du blanc immaculée option « propre » au beige option « ya un mec dans les parages » (désolé messieurs)
  • En parlant de salle de bain,  il est important de préciser que le gel douche n’est pas commun. De même pour tous les autres produits de l’appart en fait.
  • Et le meilleur pour la fin…le bonheur de voir sa coloc aux toilettes de bon matin parce qu’elle a oublié de fermer la porte à clef… Good Morning!

Heureusement c’est bientôt fini pour moi. Mais blague à part, vivre en coloc c’est quelques désagrément au quotidien mais c’est aussi de belle rencontres, des soirées filles devant Made in Chelsea, un bon moyen d’améliorer son anglais, des longues discussions avec des gens qui viennent souvent de l’autre bout de la terre, un bon moyen de trouver un bel appart à prix décent et un sentiment de retrouver une nouvelle famille dans un autre pays… Ca vaut quand même le coup de passer outre quelques petits détails. Retrouvez aussi mes conseils et « mini guide » pour trouver une colocation à Londres rédigé lors de mon arrivée à Londres. Et vous, c’est quoi vos petits désagréments ou anecdotes de la vie en coloc ?

Elodie

Elodie, happy "French londonienne" for almost 4 years. I share my London discoveries, expat life thoughts and reflexions on beeing a 30 year old. “Les petites joies de la vie londonienne” means “The little joys of London” so let’s make sure we make the most of this incredible city.

Commentaires (1)

  • Avatar

    Marie

    Bonjour , je suis actuellement étudiante et je prévois de m’installer à Londres l’année prochaine pour le travail. Quelle zone me conseillerais-tu pour commencer ? tout en restant assez proche du centre .. bisous xx

    Répondre

Laissez un commentaire