Les petites joies d’avoir un blog.

Ces derniers temps, j'étais un peu mode râleuse. Le retour de vacances un peu trop bonnes entourée de gens que j'aime, me demander pourquoi je vis si loin d'eux, les - 15 degrés, le temps anglais, le besoin de changement, les galères pour se lancer dans un potentiel achat d'appart à Londres, les tracas du quotidien, mais encore et surtout le temps anglais et l'impression désagréable d'être déjà en automne. J'ai eu un peu de mal à vraiment me remettre dans la vie londonienne, alors qu'en général le rythme et ma vie londonienne que j'adore reprennent vite le dessus.

J'ai ressassé, râlé, me suis dit que j'allais rentrer à Toulouse et acheter un bel appart en plein centre, passer mes week-ends à bronzer le long de la Garonne ou dans le hamac chez mes parents, quitter mon londonien une bonne fois pour toutes et me trouver un petit Frenchy (si possible avec l'accent du sud comme moi), chercher un petit boulot tranquille et ne plus jamais en bouger. Super. En mode vraiment "grumpy" quoi.

Et puis j'ai arrêté de râler peu à peu, me suis dit que mon boulot et mes collègues étaient quand même vraiment super cool (malgré ce que j'ai pu écrire sur "Les petites joies de travailler avec des anglais" - à prendre au 10ième degré bien sûr.. Enfin, sauf quand ils mettent la clim à fond alors qu'il fait même pas 20 degrés dehors.. Bref! ) ai reçu un mail d'un lecteur du blog qui semble avoir le même profil que le mien (secteur d'activité, âge etc) et qui a évoqué le fait d'avoir la sensation d'un "goût de loupé" tant qu'il n'aurait pas tenté l'expérience londonienne, sensation que je comprends très bien et que j'ai aussi ressenti en décidant de venir ici il y a 3 ans (et que je suis sûre plein d'entre vous ressentirons ou comprendront en lisant ces lignes), et puis un commentaire d'une "lectrice de l'ombre" (qui j'espère se reconnaîtra car c'est elle aussi qui m'a donné envie de partager cet article), qui m'a vraiment donné la pêche en me souhaitant un joyeux anniversaire et me remerciant de lui donner envie de tenter l'expérience à travers le blog et certains articles "plein de vie"... Ceux là parmi tant d'autres mais je dois dire que ces deux là m'ont marqué en pleine crise "post vacances au soleil / un peu marre de Londres".

De temps en temps, j'ai la chance de lire ce genre de pépites qui éclairent mes journées, et ça sonnera certainement très "cheesy" comme dirant nos copains les anglais, (mais vous avez forcément remarqué que je suis totalement cucu et cheesy!) mais ce genre de commentaires ou de messages que je reçois, la sensation d'aider les gens et surtout la sensation de vous donner le sourire ou d'arriver à transmettre mon énergie à travers le blog, c'est incontestablement ça mes "petites joies de la vie londonienne", et mon carburant pour continuer à écrire et faire grandir ce petit blog.

Alors merci pour vos commentaires, vos emails et vos retours positifs qui me redonnent la pêche quand la vie londonienne commence un peu à m'échapper, et me donnent plus que jamais envie de profiter de cette chance que j'ai de vivre la vie dont j'ai toujours rêvé. ♡

Monmouth Street, l’une de mes rues préférées à Londres dans laquelle j’aime aller m’évader pendant mes pauses dej. Et en couverture d’article, Primrose Hill, mon spot préféré à Londres, l’une de mes toutes mes premières « petites joies de la vie londonienne » découverte quelques jours après mon installation. L’effet WOW qui se poursuit encore et toujours…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You May Also Like