10 trucs que j’adore dans la vie d’expat

En ce moment, je ne sais pas si c’est la trentaine et ses bilans qui vont avec qui approche ou les beaux jours et leur optimisme, mais je ne cesse de me dire à quel point j’adore la vie d’expat. Je passe mes journées à apprécier certains moments de mon quotidien rendus uniques par ce mode de vie pas tout à fait comme les autres et à me répéter à quel point j’ai de la chance et j’aime ma vie telle qu’elle est. Une surdose d’optimisme que j’avais envie de partager sur le blog. Forcément. D’ailleurs j’aime tellement la vie d’expat que j’ai décidé de commencer des interview d’expat pour alimenter le côté voyage du blog, mais aussi par pure curiosité de découvrir d’autres vies dans d’autres pays, d”autres expériences d’expat, de français ailleurs ou d’autres nationalités à Londres. Bien sûr je ne suis pas la première à y avoir pensé, mais j’ai envie d’explorer des angles différents, pays aux différences culturelles plus fortes, visions d’autres expat étrangers à Londres aux profils marquants et parcours intéressants, le tout à la sauce “Les petites joies”. Vous découvrirez ça dans quelques semaines. Pour l’instant, je rassemble les profils qui m’intéressent, et je ne suis pas peu fière des 3 premières vie d’expat que je vais vous présenter :)

Retour à ces  choses que j’adore dans cette vie loin des schemas de vie traditionnels et qui rendent nos vies à Londres et ailleurs un peu unique.

10 trucs que j’adore dans la vie d’expat

  • Bloguer et partager mes impressions

Vie d'expat blog

Je me suis demandée si c’était une raison valable, mais ce blog, c’est probablement l’une des raisons pour lesquelles j’ai réussi à autant apprécier la vie londonienne et la vie d’expat en général, et aussi bien réussi mon intégration dans mon nouveau pays. Outre le fait que ce soit un excellent outil pour évoluer dans le digital marketing, secteur dans lequel je travaille, c’est aussi une incroyable plateforme pour partager mes impressions, prendre du recul sur certains moments de la vie londonienne, voir les choses de façon positive (avec un nom pareil “Les petites joies”, je ne me laisse pas le choix que de rester positive de toutes façons), recevoir des commentaires de lecteurs et lire vos impressions qui me boostent énormément, et depuis quelques temps, de faire aussi de plus en plus de belles rencontres. Sans ce blog, ma vie ne serait clairement pas la même, et je prends un plaisir fou à voir qu’il aide certaines personnes à aimer la vie londonienne, ou d’autres à passer le cap de l’expatriation, alors je vais m’appliquer à continuer de le rendre encore plus intéressant et vivant.

  • Évoluer au milieu de diverses cultures

vie d'expat drapeaux

Forcément, c’est l’une des meilleurs raisons d’apprécier la vie d’expat. On a tendance à vite s’y faire et à vite oublier la chance que l’on a d’évoluer entouré de gens de milieux et d’origines aussi diverses et variés. On se nourrit de parcours différents, on est fasciné par des profils atypiques, on devient curieux d’en apprendre un peu plus sur telle ou telle culture et on prend un peu de recul sur la nôtre. Passionnant.

  • Les petites discussions culturelles entre collègues

Celui là ne s’applique peut-être pas à tout le monde, mais pour ma part, j’ai une équipe et des collègues en or. Composés à 70% de vrais anglais, on se prête très souvent au jeu des comparaisons culturelles ou traductions d’expressions qui n’ont finalement aucun sens dans les deux langues. Parfois je me demande d’ailleurs comment on fait pour toujours trouver de nouveaux sujets sur lesquels s’extasier entre nos multiples cultures.

  • Être française à l’étranger

vie d'expat française

On passe à la phase chauvine de la liste, mais sans dec’, être français(e) à l’étranger, on a beau se faire passer pour des râleurs mal polis, il faut quand même l’admettre, c’est la classe. Les gens partent tous du principe que nous sommes des experts en gastronomie, en vin ou en mode. Il faut quand même bien reconnaître que l’élégance à la parisienne c’est autre chose que le style londonien… Le charme français fait toujours son petit effet, tout comme l’accent Frenchy qui semble avoir un impact assez fascinant notamment sur la gente masculine. Mon prénom aussi n’aura jamais été aussi beau. Elodie semble sonner de façon vraiment exotique auprès des anglo-saxons qui s’extasient régulièrement une fois qu’il ont compris comment ça se dit. Tant mieux parce qu’en France, bizarrement, mon accent du sud et mon prénom qui fait partie du top des prénoms les plus donnés en 88 n’ont pas du tout le même impact! Un de ces trucs qui ont changé dans ma vie depuis que je vis à Londres

  • Parler français librement sans que personne ne nous comprennent

Ça, c’est le petit plaisir du quotidien, “guilty pleasure” comme diraient nos amis les anglais. Bon, on oublie parfois qu’il y a beaucoup de français à Londres, et on se fait souvent avoir en rentrant en France et en criant un peu (trop) fort les détails de notre dernier date, mais de façon générale, c’est quand même trop bon de pouvoir parler sans restriction et sans gêne ou de faire un commentaire désagréable avec son collègue français sur la dernière bourde de notre boss sous ses yeux. Et ses oreilles. Enfin pas trop fort quand même, il ne faudrait pas qu’elle s’avère être bilingue elle aussi…

  • Mais aussi parler une autre langue au quotidien et sentir la progression

vie d'expat parler en

Parler français en vivant en expat, c’est agréable, mais progresser et parler naturellement dans sa nouvelle langue en utilisant même les expressions que seuls les locaux connaissent, c’est encore mieux et vraiment très très satisfaisant.

  • Apprécier les petits plaisirs français comme s’ils étaient une denrée rare

vie d'expat viennoiseries

Quand je vais en France, je me fais toujours une cure de croissants, pains au chocolat et baguettes, comme si j’en avais pas mangé depuis 3 ans. J’ai quand même une “sorte de boulangerie” en bas de chez moi mais peu importe, le simple plaisir d’aller acheter sa baguette dans une vraie boulangerie, manger un bon steak frite dans un bistro parisien, ramener 10 kg de raclette l’hiver, des pépito et des barquettes à la fraise (alors qu’on n’en mangeait même pas en étant en France d’ailleurs mais bon…), redécouvrir les plaisirs de la nourriture de sa maman ou prendre l’apéro en terrasse l’été, ça devient un petit luxe très agréable.

  • Voyager tout le temps comme si c’était normal

Vie d'expat voyages

Je ne sais pas si c’est vraiment lié à la vie d’expat en général ou simplement au fait qu’elle implique la curiosité et le goût des autres cultures et découvertes, mais je connais très peu d’expat qui n’ont pas attrapé le virus du voyage. Longs week-ends en Europe ou plus loin, on a besoin de bouger, découvrir, apprendre et s’émerveiller au quotidien. Cela ne veut pas dire que les non expat n’aiment pas voyager, mais il semblerait que la tendance soit plus fréquente lorsque l’on est déjà déraciné.

  • Avoir une sorte de double vie entre la France et son pays d’adoption

FR UK

On a beau vivre dans notre nouveau pays depuis des années, on reprend quand même bien vite des habitudes quand il s’agit de rentrer au pays. Les amis prochent restent et on met en place un rythme de communication, des rituels s’installent et on apprend très vite à jongler entre nos deux vies bien différentes mais qui deviennent vite complémentaires. Rentrer en France c’est essentiel, mais repartir chez nous, notre vrai et notre nouveau chez nous, c’est vital.

  • Cette sensation d’avoir accompli un gros projet personnel et de vivre un peu plus intensément

vie d'expat

Pour finir, la raison qui me rend la plus fière d’avoir sauté le pas. Cette citation de Mark Twain reflète pas mal cet état d’esprit  “Dans 20 ans, vous serez plus déçu par les choses que vous n’avez pas faites que par celles que vous avez faites”. Vivre en expat c’est une expérience “extra-ordinaire” au sens propre du terme, pour les 9 raisons précédentes évoquée. Celle-ci ne vient que conclure et apporter la plus agréable des sensations. Avoir sauté le pas, être satisfait et avoir cette sensation de vivre intensément.

Elodie

Elodie, happy "French londonienne" for almost 4 years. I share my London discoveries, expat life thoughts and reflexions on beeing a 30 year old. “Les petites joies de la vie londonienne” means “The little joys of London” so let’s make sure we make the most of this incredible city.

Comments (13)

  • Avatar

    Gaëlle

    Comme ça donne envie de lire tout ça !

    J’ai “vécu” un mois et demi à Londres l’été dernier et depuis je n’ai envie d’une chose : voyager ! Partout ! Rencontrer du monde, partager, découvrir,… Ce doit être l’effet London je crois :)

    Dans tous les cas je t’envie ! Profite !

    Reply

    • Avatar

      Gaëlle

      D’ailleurs j’y repars à Londres cet été, mais en famille et “que” quelques jours ! =D

      Reply

  • Avatar

    Tiphaine

    10 choses qui donnent envie de s’expatrier! Tu m’as conforté dans l’idée d’aller vivre à l’étranger :)

    Reply

  • Avatar

    Estelle

    Bonjour Elodie!
    Je suis tombée sur ton blog un peu par hasard et je compte y rester un peu :-) Pourquoi? Parce que je suis aussi une expat’ :D Je me retrouve un peu dans ce que tu dis, même si cela ne fais pas 3 mois que nous avons débarqué, moi et mon copain.
    Une petite question que je me pose quand même: que penses-tu des résultats des élections en Angleterre?
    Au plaisir de te lire ;-)

    Reply

    • Avatar

      Elodie

      Merci Estelle, Bienvenue! :)

      Reply

  • Avatar

    Alex

    Finalement, que ce soit à New York ou à Londres, je crois que l’on partage exactement les mêmes impressions sur l’expatriation!

    Reply

  • Avatar

    Laulinea

    Je découvre ton blog et j’ai lu plusieurs de tes articles ! Je suis épatée par ta manière de raconter ta vie d’expat :)
    Pour ma part, je suis expat’ à Montréal, alors il n’y a pas le défi de la langue, mais je me reconnais dans pas mal de tes points !
    Continue comme ça ! Bonne journée !

    Reply

    • Avatar

      Elodie

      Merci :))

      Reply

  • Avatar

    Laure

    Bonjour Elodie !
    Je comprends ce concept de “double vie” totalement ! J’ai souvent dit à mon copain que je partais pour “mon autre monde” lorsque je rentrais en France ou retournais là où j’habitais (ça c’était en Angleterre, mais je ressens toujours la même chose en Allemagne). Cette impression de ne pas vivre dans la même bulle…
    Et comme tu le dis si bien, il est par contre important de retourner dans notre CHEZ NOUS, qui a beau être “à l’étranger”…ça reste l’endroit où on habite et où on se construit une partie de notre vie. Je me sens – presque – entièrement chez moi à Francfort et je suis toujours heureuse d’y retourner après des vacances en France !

    Enfin bien sûr, je suis d’accord aussi sur les spécialités françaises auxquelles on donne un statut spécial dès qu’on rentre en France.^^

    Merci pour cet article !
    Laure

    Reply

    • Avatar

      Elodie

      hehe la magie de la vie d’expat : Rendre une baguette aussi précieuse que du caviard! :)

      Reply

  • Avatar

    Minh Anh

    CA me tente de faire une experience expat comme toi…

    Reply

    • Avatar

      Elodie

      Et bien tentes le :)

      Reply

  • Avatar

    Sophie

    Je découvre ton blog aujourd’hui (via Instagram, sophiesovegan) et je vais beaucoup l’apprécier!! Après 5 ans en Allemagne, nous nous sommes installés à Londres en début d’année. J’avais beaucoup de réticences mais je suis finalement surprise positivement par cette ville.
    Je partage tout à fait les points de ton article! Alors nous on se sent même tiraillés entre trois pays comme on vient de quitter Berlin et que plein de choses de notre vie là-bas nous manquent… on remplit nos valises de produits français lors de nos vacances en France mais on va faire la même chose avec les produits allemands à chaque séjour en Allemagne :-D
    Je trouve très vrai aussi “parler librement sans que personne ne nous comprenne”: Avec des enfants, combien de fois me suis-je dit “heureusement qu’on est à l’étranger” lorsqu’ils me disent: “regarde comme elle est grosse la dame” ou autre délicatesse de ce genre ;-)
    A bientôt!
    Sophie

    Reply

Leave a comment