Les petites “joies”… de travailler avec des anglais

Je me rappelle encore de mon tout premier vrai jour de boulot en Angleterre. Un petit CDD trouvé très (trop?) vite dans une boîte de voyage. Et la réalisation très rapide que travailler avec des anglais, en anglais et en Angleterre, ça n’a strictement rien à voir avec travailler en France avec des équipes anglaises. Moi qui me disais que ce serait trop easy… Personne pour vous aider à trouver vos mots, personne qui ne parle comme vous, immersion à 100% et si vous ne comprenez rien, et bien il va falloir trouver un moyen pour comprendre. Et vite. L’anglais ne sait pas ce que c’est que de parler une autre langue.

Le deuxième choc s’est produit environ 20 minutes après quand Wendy du service Sales a débarqué avec ses cupcakes faits maisons en lançant un grand « Haaappyy Monnndayyy », et le troisième 5 minutes après quand Andrew a enchaîné en voulant déguster ces petites merveilles en lançant la première tournée de « cup of tea ». YUM!

Presque 3 ans après, même si moi aussi je dis Happy Monday, et que je ne m’étonne plus du nombre de cupcakes qu’un anglais est capable d’ingurgiter en une journée de travail, je ne mets toujours pas de lait dans mon thé, et il y a certaines choses qui m’irritent toujours le poil. Surtout le dernier point de la liste en ce moment… Aller, Happy Friday!

  • Déjà, travailler avec des anglais, c’est une comparaison permanente des petites habitudes anglaises vs françaises… Expressions, vocabulaire, traditions.. tout y passe et ça donne souvent lieu à certaines conversations assez hilarantes!
  • Travailler avec les anglaises surtout, c’est devoir écouter les One Direction dans le bureau de temps en temps… Et ne faites pas la même erreur que moi en demandant ce qu’Harry Styles a de spécial… C’est comme le thé, Harry Styles c’est sacré… Chacun ses goûts.
  • D’un point de vue gastronomique, fini les pauses dej à la cantoche avec entrée / plat / dessert confortablement installé autour d’une table à sympathiser entre collègues. Ici c’est chips et soupes du Sainsbury réchauffées dans le micro-onde de la cuisine et dégustées confortablement devant le PC. Une façon très agréable de faire une pause de mi-journée donc…
  • D’ailleurs les conversations autour des régimes sont elles aussi intéressantes. Les anglaises ne rigolent pas avec ça. Quand elles font leur régime 5:2, qui consiste à ne manger que 500 calories 2 jours par semaine, elles ne mangent presque rien de la journée pour garder toutes les calories dans le combo gagnant bières/chips , c’est bien connu, le duo gagnant pour rendre n’importe quel régime efficace…
  • Toujours dans la même idée, alors que vous aimiez bien partager quelques viennoiseries, croissant ou pain au chocolat venus tout droit de la boulangerie de bon matin autour d’un café avec vos collègues français, ici il va falloir vous mettre aux cupcakes du tesco/ PG Tea (avec un nuage de lait bien sur)… hmmm… A nous l’overdose de sucres et de colorants!
  • Et comme c’est vraiment un super mélange on en remet une couche de 2 à 5 fois par jour l’hiver… Ben oui, le thé ça réchauffe! (Et le bourrelet qui s’installe gentiment grâce au sucre et au gras aussi!)
  • A ce propos, ne proposez jamais à vos collègue de leur ramener quelque chose de la cuisine… A coup sur vous devrez vous coller à la distribution des 6 thés avec ou sans sucre, plus ou moins noir et plus ou moins de lait selon les goûts de chacun… attention à ne pas se louper, ici le thé c’est sacré.. grosse Pression!
  • Le jour de votre anniversaire, pensez à bien nettoyer votre bureau. Comme on le fait pour tous les collègues, vous vous doutez bien qu’a vous aussi on va vous amener un gâteau et une carte sur les douces notes d’ »Haaaapppyyy biiirthdayyy tooo youuu » chanté en coeur par (presque) tous. De toutes façon il y a une enveloppe et un petit budget commun pour ça. Au moins, pas de surprise! (ah c’était supposé en etre une?!…)

.

  • En parlant gâteau, avez vous déjà surfé sur la vague du « Great British Bake off », équivalent de l’émission télé du meilleur pâtissier en participant au concours de pâtisserie du travail? Si vous êtes un fan de pâtisseries fines où que vous comptiez impressionner vos collègues en faisant un mille feuille maison ou autre pâtisseries dont nous ne sommes pas peu fiers en France… Arrêtez tout de suite. C’est le rainbow cake qui va gagner. Vous savez, le gâteau le plus riche en colorant de la terre?
  • Tant qu’on parle de célébration, pour Noël, faites une cure détox à partir d’octobre. Commencez maintenant d’ailleurs, parce que tout est prétexte pour le fêter…. Le marathon des invitations au petit déjeuner, déjeuner, diner, cocktail, drinks, soirée par fournisseurs, clients et autres relations vaguement professionnelles est assez intense. Ici la pluie et le beau temps sont une excuse suffisante pour s’en coller une bonne alors Noël… n’en parlons pas!
  • En parlant d’alcool d’ailleurs, je me rappelle encore d’une de mes premières expériences pro où ma boss (depuis une semaine je précise) a choisi de se mettre une cuite avec sa « team » simplement pour fêter le week-end…. Intéressant d’en apprendre un peu plus sur ses relations avec son coach sportif… Et de la voir comme si de rien n’était le lundi matin! Rien de choquant, et rien de tel pour s’intégrer dans une équipe!
  • Et paradoxalement, suite à ces soirées bien arrosées, alors que vous avez éteint votre réveil 7 fois et couru après le métro la tête à l’envers pour arriver au boulot avec 20 minutes de retard, John lui est là depuis 8h, frais comme un gardon après être allé à la gym… No comment.
  • D’ailleurs ce bon vieux John, il fait partie de ces généreux anglais qui vous sollicitent tous les 3 jours pour participer à sa traversée de la manche à la nage, ou sa montée du kilimanjaro, qu’il va faire prochainement juste par générosité pour une charité… (Et encore, j’exagère à peine!)
  • L’été (enfin si on considère que 25 degrés c’est l’été), habituez vous à ressentir l’air si doux et suave de la clim qui tourne à fond. Enfin l’été, que dis-je, elle se met en marche dès que les températures nous menacent d’une « heatwave », donc à partir de 15 degrés. En gros le peu de journées où vous pensiez avoir le plaisir de ressentir la chaleur sur votre peau, ben vous les passerez enfermés par 17 degrés! Et bon courage si comme moi et mes collègues français vous voulez vous lancer dans la « Air Con Battle »!..

Bon voilà, ça vous donne toujours envie? D’autres petites « joies » de travailler avec des anglais à ajouter?

Aller, j’avoue, il y a aussi de très nombreux avantages. Ma liste des bonnes raisons de travailler en Angleterre devrait vous donner vraiment envie.

Leave a Reply

Your email address will not be published.